Maroc

Essaouira : le Festival Gnaoua promet une fusion inédite entre trois cultures

Par LeSiteinfo avec MAP

Le concert d’ouverture de la 25ème édition du Festival Gnaoua et Musiques du Monde, qui se tiendra du 27 au 29 juin à Essaouira, sera marqué par une fusion inédite entre trois cultures classées au patrimoine immatériel de l’Unesco, indiquent les organisateurs.

Ainsi, cette édition spéciale qui réunira plus de 400 artistes en provenance de 14 pays, propose quelque 53 concerts, un forum des Droits humains, un programme de formation avec la prestigieuse institution musicale Berklee College of Music, des tables rondes sur la culture Gnaoua, ainsi qu’une grande exposition d’artistes marocains et de renom, outre de nombreuses activités à travers la ville, soulignent les organisateurs dans un communiqué.

« Cette édition exceptionnelle s’ouvrira avec deux temps forts qui marqueront les esprits, notamment la traditionnelle et tonitruante parade d’ouverture regroupant l’ensemble des confréries présentes. Il s’agit d’un spectacle haut en couleurs, mené par les Maâlems Gnaoua en déambulant dans les rues à la rencontre des Souiris et des festivaliers, afin de célébrer ensemble le lancement de la 25ème édition », ont-ils expliqué.

La parade sera suivie d’un concert inédit, une création musicale du Festival qui célébrera la fraternité transatlantique en réunissant des musiciens et des danseurs du Maroc, du Brésil, d’Espagne et de la Côte d’Ivoire.

Il s’agit selon la même source d’une véritable expérience musicale et visuelle, une explosion de rythmes mêlant les genres Gnaoua, Batucada brésilienne, Flamenco et Zaouli pour mettre en perspective leurs similitudes.

« Ce spectacle marquera aussi, pour la première fois, la rencontre extraordinaire entre 3 genres classés sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO (Gnaoua, Flamenco et Zaouli) », soulignent les organisateurs.

Le grand Malem Hassan Boussou et le fougueux Maâlem Moulay Tayeb Dehbi échangeront leurs notes spirituelles avec leurs alter-ego brésiliens, les très engagés Ilê Aiyê; un brillant ensemble de percussionnistes qui promeut la composante africaine de la musique bahianaise.

La Compagnie Dumanlé, qui pratique le Zaouli (un art populaire ivoirien qui associe, dans un même spectacle, masque, costume, musique et danse) fera face au zapateado percussif du danseur de Flamenco Nino de Los Reyes accompagné du percussionniste Sergio Martinez.

Une fusion très attendue qui restera, à coup sûr, dans les annales, poursuit la même source.

Cette année encore, la programmation du Festival Gnaoua et Musiques du Monde a été soigneusement conçue pour proposer une grande variété de genres musicaux et d’artistes, en faisant des choix exigeants et populaires.

Le Festival propose une programmation audacieuse et inclusive, marque de fabrique de cet événement qui donne à vivre une expérience unique au monde. Plus de 400 000 festivaliers sont attendus cette année, en provenance d’une quarantaine de pays et du Maroc entier, conclut le communiqué.

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
JO 2024: ouverture d’une enquête après les incidents du match Maroc-Argentine (PHOTO)











Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page