Maroc

Prison locale de Ain Sbaa :129 détenus passent les épreuves du baccalauréat

Par LeSiteinfo avec MAP

Quelque 129 candidats détenus passent, à la prison locale Ain Sbaa 1 à Casablanca, les épreuves de la session ordinaire de juin 2024 de l’examen national unifié du baccalauréat.

Selon les données communiquées par l’Académie Régionale d’Éducation et de Formation (AREF) de Casablanca-Settat et l’administration de la prison locale, ces 129 candidates et candidats, dont des pensionnaires scolarisés (23) au niveau du Centre de réforme et de rééducation de Ain Sbaa, et des candidats libres (106), passent depuis lundi matin les épreuves pour décrocher leur baccalauréat.

A la prison locale Ain Sbaa 1, huit salles équipées et répondant aux normes requises ont été aménagées à cet effet, et 16 enseignants ont été mobilisés pour ces épreuves, à raison de deux enseignants par salle, en plus des cadres éducatifs assurant le volet administratif de l’opération.

« Un effort exceptionnel a été déployé par l’ensemble des intervenants pour que les épreuves du baccalauréat organisées à la prison locale Ain Sbaa 1 se déroulent dans les meilleures conditions », a souligné Abdelmoumen Taleb, directeur de l’AREF de Casablanca-Settat.

Dans une déclaration à la MAP, à l’issue d’une visite qu’il a effectué sur place pour s’enquérir du déroulement des épreuves, M. Taleb a indiqué qu’en vertu d’un partenariat entre l’AREF et cet établissement pénitentiaire, les examens ont fait l’objet d’une bonne préparation, en plus d’un soutien scolaire assuré tout au long de l’année au profit des candidats, assurant que l’AREF a veillé au déroulement de ces examens dans les mêmes conditions que ceux des différents centres d’examen au niveau de la région.

Il a fait savoir que l’AREF a affecté un chef de centre, un contrôleur régional de qualité, 16 enseignants et une équipe administrative pour assurer le suivi de cette opération et garantir son bon déroulement, faisant savoir que les candidats pensionnaires ont exprimé leur satisfaction quant aux conditions dans lesquelles ils passent les épreuves.

El Khamar Bendraa, chef du service de l’Action sociale à la prison locale Aïn Sbaa 1, a assuré que les 129 candidats passent l’examen du baccalauréat à la prison locale Aïn Sebaa 1 dans des « conditions organisationnelles normales ».

Il a noté que les pensionnaires ont bénéficié tout au long de l’année de cours de soutien, ainsi que d’un soutien psychologique, leur garantissant une bonne préparation des examens.

Pour leur part, des pensionnaires approchés par la MAP ont exprimé leur satisfaction quant aux conditions de déroulement des épreuves, saluant de passage l’administration de la prison locale ainsi que les cadres éducatifs pour les efforts qu’ils ont déployé pour assurer des cours de soutien et le soutien psychologique, le tout dans l’objectif de poursuivre leurs études supérieures et garantir leur réinsertion dans la société.

Selon les branches, les candidates et candidats scolarisés se répartissent comme suit, selon les données de l’AREF : Lettres (8), Sciences de la vie et de la terre (SVT) (11), sciences physiques (3), sciences physiques-section française (1). Alors que les candidats libres se présentent comme suit: sciences physiques-section française (1), sciences physiques (4), lettres (42), sciences économiques (3), sciences humaines (30), SVT (25), SVT section française (1).

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha 2024: le prix de l’abattage à Casablanca













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page