Maroc

Aide sociale: le gouvernement dresse un premier bilan

Par LeSiteinfo avec MAP

Un total de 1.004.400 familles ont bénéficié de l’opération d’aide sociale directe, pour une enveloppe financière de plus de 524 MDH, a affirmé mercredi le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, notant que le gouvernement a procédé au versement des premières tranches de cette aide aux familles répondant aux critères d’éligibilité le 28 décembre dernier, avant la fin de 2023, conformément à la volonté du roi Mohammed VI.

Dans une allocution au début d’une réunion du Conseil de gouvernement, Akhannouch a relevé que cette opération, qui se déroule dans de meilleures conditions, a connu une grande affluence des familles marocaines, avec plus de 2,9 millions de demandes enregistrées jusqu’à ce jour sur la plateforme d’aide sociale directe www.asd.ma.

Plus de 64% des demandes concernent les allocations mensuelles pour les enfants scolarisés et non scolarisés, tandis que 34% autres portent sur les aides forfaitaires (500 dirhams) et 273 sur des primes de naissance, a noté le chef du gouvernement.

Il a rappelé que les familles ayant introduit leurs demandes après le 10 décembre dernier, recevront à l’issue du mois de janvier les versements de décembre et janvier, rassurant l’ensemble des citoyens concernant l’accès à ce chantier royal historique, car les familles ont encore l’opportunité de présenter leurs demandes pour bénéficier du montant de l’aide si elles remplissent les conditions d’éligibilité.

Il a souligné, dans ce sens, que l’année 2024 sera l’année de la poursuite de la mise en œuvre des différents chantiers stratégiques et de l’ensemble des programme gouvernementaux et particulièrement le renforcement des piliers de l’État social.

C’est ainsi que conformément aux hautes orientations Royales lors de la session de travail présidée par le roi le 17 octobre 2023, le gouvernement a entamé en janvier le lancement effectif du programme d’aide directe au logement, en ouvrant la voie à la réception des demandes à travers la plateforme numérique « DAAM SAKANE », lancée au début du mois, a souligné Akhannouch.

Ce programme, a-t-il rappelé, vise à faciliter l’accès des citoyens et citoyennes à faible revenu et à la classe moyenne au logement, la réduction du déficit en logement, l’accélération du rythme du programme « Villes sans bidonvilles », l’augmentation de l’offre de logement, l’impulsion du secteur de l’habitat et la promotion du secteur privé.

« Lancé la semaine dernière à peine, le programme d’aide au logement a connu une grande affluence de vastes pans de la société qui ont déposé plus de 16.000 demandes sur la plateforme numérique réservée à cet effet », a souligné le chef du gouvernement.

Le traitement préliminaire de ces demandes a fait ressortir que 89% sont éligibles à ce programme, comme l’a indiqué mardi la ministre de l’Aménagement du Territoire National, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville, a relevé Akhannouch, soulignant que ce nouveau programme bénéficiera aussi bien aux citoyens marocains résidant au Maroc que ceux établis à l’étranger (MRE), ce qui traduit la centralité des MRE dans les programmes gouvernementaux.

Akhannouch a appelé l’ensemble des départements gouvernementaux à poursuivre le travail et à multiplier les efforts pour poursuivre la mise en œuvre des différents chantiers sociaux et stratégiques qui se reflèteront positivement sur le vécu des citoyens et contribueront à l’essor du Maroc.

Il a réitéré, à cette occasion, l’engagement du gouvernement à poursuivre la réforme du chantier de l’éducation pour en garantir la qualité et l’équité selon les dispositions du programme gouvernemental, notant que « le gouvernement a veillé à augmenter la fréquence des rencontres avec les partenaires sociaux, qui se sont poursuivis sans arrêt jusqu’à lundi et l’interaction positive avec les revendications des enseignants, qui sont au centre de la réforme du système éducatif à même de servir les meilleurs intérêts de l’élève ».

Le chef du gouvernement a indiqué que les efforts se poursuivent et que le gouvernement se trouve dans les dernières étapes de ce dialogue, avant de présenter le nouveau statut des fonctionnaires du secteur de l’éducation nationale devant le membres du gouvernement, dès l’examen des derniers points présentés par les centrales syndicales. Ce statut reflète les revendications du corps des enseignants et tout ce qui a été réalisé dans le cadre du dialogue sectoriel, a-t-il souligné.

Par ailleurs, Akhannouch a souligné que la déclaration du nouvel an amazigh jour férié officiel national et payé, conformément à une haute décision du roi Mohammed VI, reflète la haute volonté Royale qui a permis au Royaume de franchir des étapes importantes dans ce domaine durant les vingt dernières années et représente une victoire pour l’amazighe comme composante essentielle de l’identité marocaine riche de la diversité de ses affluents, comme elle traduit le sérieux qui anime le gouvernement pour la mise en œuvre du caractère officiel de l’amazighe, a conclu le chef du gouvernement.

S.L

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha au Maroc: combien coûtera le mouton ?













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page