Sport

Les lionceaux au Mondial U17: une élimination avec les honneurs

Par LeSiteinfo avec MAP

La sélection marocaine des moins de 17 ans de football, éliminée samedi en quart de finale de la Coupe du monde de la catégorie, qui se tient en Indonésie, a forcé le respect et l’admiration et su honorer, comme il se doit, les couleurs nationales.

Battus in extremis par l’équipe du Mali, sur le score étriqué de 1 but à 0, les poulains de Said Chiba n’ont certes pas réussi à emboîter le pas à l’équipe nationale A, demi-finaliste du dernier mondial au Qatar, mais ont apporté leur pierre à l’édifice pour que le football marocain continue de briller de mille feux dans le firmament du ballon rond mondial.

Véritable pourvoyeur des différentes catégories supérieures, l’équipe nationale U17, auteur d’une véritable épopée en terre indonésienne, démontre, si besoin est, que la relève est assurée et que le football marocain aura un bel avenir en perspective.

Dès leur prestation en Coupe d’Afrique des Nations de la catégorie, en mai dernier, les éléments nationaux ont montré l’étendue de leur talent et la bonne discipline tactique qui leur a permis de se hisser en finale avant de s’incliner face au Sénégal (2-1).

En phase finale du Mondial indonésien, la sélection marocaine, versée dans la poule A, avait débuté son parcours avec succès, en s’imposant face au Panama 2-0, avant de s’incliner face à l’Equateur (0-2) lors du 2ème match et de terminer en beauté avec une victoire convaincante contre l’Indonésie, pays hôte (3-1), synonyme de qualification aux huitièmes de finale en tant que leader de son groupe.

En huitièmes de finale, face à l’équipe d’Iran, la sélection marocaine a su gérer les péripéties de ce match couperet en marquant le but de l’égalisation dans le temps additionnel. La séance des tirs au but a souri aux coéquipiers du portier Taha Benrhozil, qui ont arraché haut la main leur ticket pour les quarts de finale.

Face au Mali, que les Lionceaux de l’Atlas avaient éliminé en demi-finale de la dernière CAN, les protégés de Said Chiba ont su juguler les ardeurs des jeunes Aigles, euphoriques après leur écrasante victoire en huitièmes de finale contre le Mexique, mais ont fini par concéder le seul but de la rencontre dans les dix dernières minutes.

Force est de constater que cette performance inédite du Onze national au Mondial indonésien est à mettre à l’actif d’un travail de base mené d’arrache-pied au sein de l’Académie Mohammed VI de football qui ne cesse de montrer l’excellent niveau de formation qui y est dispensé. Ainsi, plusieurs joueurs issus de cette infrastructure d’envergure mondiale ont contribué à l’exploit de l’équipe nationale U17, dès la phase des qualifications, mais également en Indonésie, à l’image du gardien Taha Benrhozil, Abdelhamid Ait Boudlal, Hamza Koutoune ou encore Fouad Zahouani.

Les demi-finales du Mondial mettront aux prises l’Allemagne et l’Argentine, d’une part et la France et le Mali, d’autre part.


whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp

Enseignement : la date des prochaines vacances scolaires











Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page