Maroc
A la Une

Le gouvernement s’exprime sur la réforme du système éducatif

Par LeSiteinfo avec MAP

La réforme du système éducatif national est un chantier stratégique qui requiert la mobilisation et l’implication de l’ensemble des acteurs concernés, a indiqué, jeudi à Rabat, le ministre de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports, Chakib Benmoussa.

S’exprimant lors de la 132è session du Forum Diplomatique organisée à l’initiative de la Fondation diplomatique, Benmoussa a indiqué que la Feuille de route de la réforme du système éducatif national pour la période 2022-2026 s’inscrit dans la continuité du processus de réforme du système éducatif et dans le cadre de la vision stratégique de la réforme 2015-2030 ayant pour objectif une école de l’équité, de la qualité et de la promotion.

Cette feuille de route, a-t-il ajouté, est liée à la mise en œuvre des dispositions de la loi-cadre n°51-17 relative au système d’éducation, de formation et de recherche scientifique, expliquant qu’elle vise aussi à instaurer un nouveau modèle de réforme de l’école, basé sur des mesures et solutions concrètes pour améliorer la qualité de l’école. Elle trace trois objectifs stratégiques à l’horizon 2026, a-t-il précisé, citant le renforcement des acquis et l’apprentissage des connaissances fondamentales, le renforcement de l’épanouissement et l’ancrage des valeurs de civisme, ainsi que la réduction de la déperdition scolaire.

Pour atteindre ces objectifs, a-t-il soutenu, la feuille de route porte sur 12 engagements, dont 5 au profit de l’élève, 3 en faveur de l’enseignant et 4 autres dédiés aux établissements scolaires, faisant savoir que pour atteindre les objectifs tracés, la feuille de route fixe les conditions relatives notamment à l’instauration d’une gouvernance basée sur l’impact et la responsabilité. De son côté, le Président de la Fondation Diplomatique, Abdelati Habek, a estimé que la réforme du système éducatif national et l’amélioration de la qualité de l’éducation est une priorité nationale et une voie bien définie pour relever les défis indispensables au développement national. Rappelant les différents projets achevés en matière de réforme du système éducatif depuis l’indépendance du Maroc, Habek a noté que deux projets de réforme majeurs ont marqué le troisième millénaire, à savoir le Programme d’urgence pour la réforme de l’éducation, pour la période 2009-2012 et la Vision stratégique pour la réforme de l’enseignement 2015-2030.

Et de souligner que la politique d’ouverture adoptée par le Maroc et sa vision en faveur d’un modèle de coopération Sud-Sud multidimensionnel avec plusieurs pays africains a permis la mise en œuvre de projets prometteurs dans le domaine de l’éducation et de la formation avec de nombreux pays partenaires.

S’inscrivant dans le cadre d’une série de rencontres initiées par la Fondation diplomatique au profit du corps diplomatique accrédité au Maroc, cette rencontre a réuni plus de 50 ambassadeurs accrédités à Rabat et de représentants d’organisations internationales qui ont pris connaissance du chantier de la réforme du système éducatif national, considéré comme un levier important pour l’atteinte les objectifs de développement durable et la qualification du capital humain.

S.L

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha au Maroc: combien coûtera le mouton ?













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page