Maroc
A la Une

Dialogue social: augmentation des salaires, retraite… Au menu du 2ème round

Par LeSiteinfo avec MAP

L’augmentation des salaires, le dossier des retraites et la loi organique fixant les conditions et les modalités d’exercice du droit de grève, figurent parmi les questions prioritaires du deuxième round de dialogue social, a souligné, mardi à Rabat, le ministre de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences, Younes Sekkouri.

Dans une déclaration à la presse à l’issue d’une rencontre avec l’Union Marocaine du Travail (UMT) et l’Union Générale des Travailleurs du Maroc (UGTM), Sekkouri a indiqué que ce second round relatif au dialogue social s’inscrit dans le cadre du round d’avril qui intervient après une série de rencontres tenues entre les membres du gouvernement, sous la présidence du Chef du gouvernement, les Centrales syndicales et la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM).

« Nous examinons aujourd’hui dossier par dossier, à leur tête ceux relatifs à l’augmentation des salaires, la retraite et le droit de grève, en plus d’autres dossiers sectoriels », a-t-il relevé.

Selon le ministre, ce round reflète la volonté sincère du gouvernement, notant que cette étape qui se caractérise par la négociation, prend au sérieux toutes les revendications de la classe ouvrière et des syndicats.


L’objectif ultime est de faire du 1er mai une véritable fête pour les travailleurs marocains en célébrant leurs acquis, a-t-il dit, ajoutant que le gouvernement poursuivra des réformes fondamentales en faveur du développement du Royaume.

Dans une déclaration similaire, Mohamed Haytoum, membre du secrétariat national de l’UMT a relevé que lors de ce deuxième round le point a été mis sur trois sujets principaux, à savoir, l’augmentation générale des salaires qui va toucher tous les secteurs, sauf ceux ayant déjà bénéficié d’une augmentation en début d’année.

Le deuxième sujet porte sur la réforme des régimes de retraite, a-t-il indiqué, soulignant l’importance de rester vigilant quant aux droits acquis qui devraient être préservés pour les retraités et les futures générations, notamment l’âge de retraite qui doit être, selon lui, facultatif et non pas obligatoire.

Concernant le droit de grève, il a fait savoir que les négociations sont toujours en cours en vue d’aboutir à un projet de loi équilibré et accepté par toute les parties.

Cette rencontre s’est déroulée en présence, notamment, de la ministre déléguée chargée de la Transition numérique et de la Réforme de l’administration, Ghita Mezzour, de la ministre de l’Économie et des Finances, Nadia Fettah et du ministre délégué auprès de la ministre de l’Économie et des Finances, chargé du Budget, Fouzi Lekjaa.

S.L.

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha au Maroc: combien coûtera le mouton ?













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page