Monde

Turquie: le bilan du séisme dépasse les 42.000 morts

Le bilan du séisme qui a frappé le sud-est de la Turquie le 6 février dernier s’est alourdi à 42.310 morts, a annoncé, mercredi, l’Agence turque de gestion des catastrophes (Afad).

Les efforts de recherche de survivants ont été suspendus dans toutes les provinces, à l’exception de Hatay, qui a été touchée par un nouveau tremblement de terre lundi, a précisé la même source.

Selon l’AFAD, 7.184 répliques ont été enregistrées depuis le double tremblement de terre du 6 février dernier.

Et d’ajouter que la priorité des équipes sur le terrain est d’enlever les décombres des bâtiments effondrés et de redoubler d’efforts pour établir des abris temporaires dans les zones les plus touchées.

Près de 13.000 excavatrices, grues, camions et autres véhicules de construction ont été envoyés dans la zone du tremblement de terre, tandis que les premières « villes de conteneurs » et des abris temporaires sont en cours de construction dans les régions de « Nordag » et « Islahiye » dans les localités de « Gaziantep » et « Osmaniye ».

Le 6 février dernier, un violent séisme d’une magnitude de 7,7 sur l’échelle de Richter a secoué le district de Pazarcık à Kahramanmaraş, causant d’énormes dégâts dans les localités de « Gaziantep », « Adana », « Malatya », « Diyarbakir », « Sanliurfa » et « Osmaniye », en plus de l’épicentre.

Quelques heures après cette première secousse violente, un autre séisme a frappé au nord de la ville de Gaziantep avec quasiment la même intensité et à proximité de l’épicentre du premier tremblement de terre, ce qui a aggravé le bilan de la catastrophe.

Lundi soir, deux séismes de magnitude 6,4 et 5,8 sur l’échelle de Richter ont secoué la province de Hatay, faisant six morts et 294 blessés. e bilan du séisme qui a frappé le sud-est de la Turquie le 6 février dernier s’est alourdi à 42.310 morts, a annoncé, mercredi, l’Agence turque de gestion des catastrophes (Afad).

Les efforts de recherche de survivants ont été suspendus dans toutes les provinces, à l’exception de Hatay, qui a été touchée par un nouveau tremblement de terre lundi, a précisé la même source.

Selon l’AFAD, 7.184 répliques ont été enregistrées depuis le double tremblement de terre du 6 février dernier.

Et d’ajouter que la priorité des équipes sur le terrain est d’enlever les décombres des bâtiments effondrés et de redoubler d’efforts pour établir des abris temporaires dans les zones les plus touchées.

Près de 13.000 excavatrices, grues, camions et autres véhicules de construction ont été envoyés dans la zone du tremblement de terre, tandis que les premières « villes de conteneurs » et des abris temporaires sont en cours de construction dans les régions de « Nordag » et « Islahiye » dans les localités de « Gaziantep » et « Osmaniye ».

Le 6 février dernier, un violent séisme d’une magnitude de 7,7 sur l’échelle de Richter a secoué le district de Pazarcık à Kahramanmaraş, causant d’énormes dégâts dans les localités de « Gaziantep », « Adana », « Malatya », « Diyarbakir », « Sanliurfa » et « Osmaniye », en plus de l’épicentre.

Quelques heures après cette première secousse violente, un autre séisme a frappé au nord de la ville de Gaziantep avec quasiment la même intensité et à proximité de l’épicentre du premier tremblement de terre, ce qui a aggravé le bilan de la catastrophe.

Lundi soir, deux séismes de magnitude 6,4 et 5,8 sur l’échelle de Richter ont secoué la province de Hatay, faisant six morts et 294 blessés.

S.L

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha 2024: le prix de l’abattage à Casablanca













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page