Maroc

Séisme d’Al Haouz: le ministère rassure sur les installations énergétiques

Toutes les installations énergétiques fonctionnent normalement suite au séisme qui a frappé la province d’Al Haouz et les provinces avoisinantes, a affirmé le ministère de la transition énergétique et du développement durable.

A l’exception de quelques dégâts mineurs sur certains équipements de la centrale « Noor Ouarzazate » qui ont été réparés, toutes les installations énergétiques fonctionnent normalement, a souligné le ministère dans un communiqué, notant que les installations nucléaires n’ont pas été impactées.

Quant aux activités minières dans les provinces d’Al Haouz et de Taroudant, elles n’ont connu aucun changement fondamental suite au séisme. Des cellules techniques ont été mises en place en coordination avec les sociétés minières concernées pour évaluer et limiter les dégâts et risques éventuels, à travers la surveillance des différentes exploitations minières souterraines ainsi que leurs installations de surface, a fait savoir la même source.

À cet égard, le ministère a souligné le caractère routinier des activités d’exploration et d’extraction souterraines conformément aux cahiers des charges des sociétés d’exploration et d’exploitation minière, qui exigent le respect des évaluations environnementales et des normes strictes de sécurité et d’environnement.

Le ministère a également procédé à l’examen de la situation des infrastructures pétrolières de stockage et de distribution, notamment dans les zones touchées par le séisme, relevant qu’à l’exception de certaines stations-service qui ont subi quelques dégâts mineurs, d’autres installations n’ont connu aucun dommage. Aucune pénurie en produits énergétiques, notamment de gasoil, d’essence, de gaz butane et de carburant d’aviation, n’a été enregistrée.

Dans ce cadre, les services du ministère ont fait un suivi rigoureux du processus d’arrivée des camions citernes dans les zones affectées afin de maintenir le stock et assurer l’approvisionnement de ces zones dans les meilleures conditions et de manière continue.

Selon le communiqué, le ministère de la transition énergétique et du développement durable a mis en place dès les premières heures qui ont suivi le séisme, une cellule de crise en coordination avec les institutions sous tutelle.

Des équipes de travail ont été ainsi envoyées dans les zones touchées pour inspecter l’état des infrastructures énergétiques et de l’approvisionnement en produits énergétiques afin d’évaluer les dommages, vérifier la performance de ces installations et prendre les mesures nécessaires pour rétablir la situation normale dans les plus brefs délais, y compris à travers la mobilisation des sociétés énergétiques et minières pour contribuer au désenclavement des régions sinistrées.

Dans ce contexte, les équipes des institutions sous tutelle du ministère se sont mobilisées pour identifier les différents dégâts qui ont touché le réseau de distribution et rétablir le courant moyenne tension dans tous les postes de distribution électrique de la province d’Al Haouz, et isoler les câbles conduisant l’électricité et les réseaux basse tension endommagées, qui risquent de représenter un danger pour la population.

Ainsi, ces équipes ont pu rétablir progressivement l’alimentation électrique dans toutes les zones touchées et rétablir l’éclairage public, tandis que les équipes de l’Office National de l’Electricité et de l’Eau Potable (ONEE) continuent de surveiller et suivre la performance de toutes les installations électriques du réseau de distribution de la région de manière continue et en temps réel.

Par ailleurs, et afin d’éclairer l’opinion publique nationale sur le séisme, la direction de la géologie, en sa qualité de service géologique national, a tenu une réunion de travail avec un comité d’experts dans le but d’étudier les aspects géo-scientifiques du séisme l’Al Haouz et ses effets sur la région, a indique le communiqué, ajoutant que le comité d’experts a ainsi émis une série de recommandations, notamment la nécessité de revoir la carte de répartition des zones sismiques de la loi relative aux constructions parasismiques, et de mettre à disposition ses données pour les décideurs et les communes rurales au cours des différentes étapes de reconstruction des zones affectées.

D’autre part, suite aux missions de terrain des services du ministère au sujet de la situation environnementale des zones affectées, notamment en ce qui concerne les déchets solides et liquides et leur impact sur la population au niveau des centres d’hébergement, la ministre, accompagnée de représentants des autorités locales et des responsables du ministère, a effectué une visite de terrain à certaines zones touchées dans la région de Marrakech, afin d’évaluer la situation et les besoins urgents des populations, en perspective de la mise en œuvre du programme général de reconstruction et de réhabilitation des zones touchées par le séisme d’Al Haouz conformément aux Hautes Instructions Royales, a fait savoir le communiqué.

La ministre a également effectué une visite du projet de logements ruraux parasismiques, développé par l’Agence Marocaine pour l’Efficacité Energétique (AMEE) dans la province de Marrakech.

Les services du ministère restent mobilisés pour travailler en concertation avec l’ensemble des parties prenantes afin de répondre aux besoins des populations affectées et d’appuyer le vaste programme de reconstruction et de réhabilitation générale des zones sinistrées, lancé à l’initiative du roi Mohammed VI et que le Souverain a voulu comme modèle de développement territorial intégré et équilibré, conclut la même source.

S.L

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha au Maroc: combien coûtera le mouton ?













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page