En ContinuPolitique

Boycott: Ramid impose le silence aux députés du PJD

Le ministre chargé des Droits de l’Homme Mustapha Ramid a haussé le ton envers les députés du PJD à cause de leurs publications sur les réseaux sociaux critiquant la position du gouvernement par rapport à la campagne de boycott.

Selon Akhbar Al Yaoum, il a été chargé par le Chef de gouvernement Saad Eddine El Othmani, actuellement en mission en Corée du Sud, de se réunir avec le groupe parlementaire PJDiste de la chambre des représentants.

Pendant cette réunion, Ramid a affirmé aux députés que le PJD est ciblé de l’extérieur, soulignant que le parti a besoin, aujourd’hui, du soutien de tous ses dirigeants «pour faire face aux ennemis».

A propos des publications sur les réseaux sociaux taclant le gouvernement, le ministre leurs a rappelé le scénario vécu par l’USFP, il y a quelques années, à cause de son implosion. «Des erreurs ont probablement été commises par le gouvernement dans la gestion de cette affaire de boycott. Mais le parti doit rester uni et afficher les mêmes positions», a-t-il assuré.

De leur côté, les députés ont réagi aux propos de Ramid et affirmé que le gouvernement ne devait pas défendre les entreprises visées par le boycott et aborder leur marge de gain. Ce à quoi le ministre a répondu en soulignant que l’Exécutif a défendu Centrale Danone seulement parce que «l’activité de 120.000 éleveurs est lourdement menacée par le boycott».

S.L.

 

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Les gardiens de voitures sèment l’anarchie à Marrakech













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page