Sport

Le président de la CAF évoque l’exploit des Lions de l’Atlas

Par LeSiteinfo avec MAP

La qualification du Maroc aux demi-finales de la Coupe du Monde (Qatar-2022) témoigne de la forte amélioration de la compétitivité du football africain au niveau mondial, a affirmé le président de la Confédération africaine de football (CAF), Patrice Motsepe.

« La qualification du Maroc aux demi-finales de la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022 est le premier exploit de ce type réalisé par une nation africaine. Elle démontre une forte amélioration de la compétitivité du football africain au niveau mondial et nous permet de croire que notre objectif, qu’une nation africaine remporte le Mondial, est à portée de main », a souligné Patrice Motsepe, jeudi à Abidjan, où se tiennent les travaux de la 45-ème Assemblée générale ordinaire de la CAF.

Motsepe, qui s’exprimait devant Gianni Infantino, patron de la FIFA, les présidents des Fédérations africaines dont Fouzi Lekjaa, président de la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF), s’est dit fier des résultats historiques obtenus par le Maroc, ainsi que des performances du Sénégal, du Cameroun, de la Tunisie et du Ghana, lors du Mondial qatari.

Par ailleurs, le président de la CAF a mis en relief le succès de la CAN (U23), organisée au Maroc et remportée par les Lionceaux de l’Atlas face à l’Egypte 2-1.

Il a, également mis en exergue, qu’un « public record d’environ 46.000 personnes a assisté à la finale de la Coupe d’Afrique des Nations féminine TotalEnergies (« CAN féminine ») Maroc 2022 à Rabat, saluant la qualification du Nigeria, de la Zambie, du Maroc et de l’Afrique du Sud à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA (Australie et Nouvelle-Zélande 2023).

« Nous croyons fermement que le succès et la croissance du football sur le continent africain dépendent du succès et de la croissance du ballon rond dans chaque pays de nos Associations membres », a-t-il relevé. Pour cela, explique-t-il, la création de partenariats avec des sponsors, des investisseurs et des gouvernements reste essentiel pour le développement de la compétitivité et la croissance du football dans chaque pays africain.

La patron de la CAF a fait savoir que l’instance faîtière du ballon rond africain reçoit, désormais et de plus en plus, des retours positifs et encourageants témoignant qu’elle est à présent perçue et respectée comme une Confédération qui met en œuvre et adhère aux meilleures pratiques mondiales en matière de gouvernance et d’audit.

« Ces deux dernières années, les +prize money+ de la majorité des compétitions de la CAF ont revu à la hausse », a-t-il positivement noté, précisant que ceci a contribué à l’amélioration de la qualité et de la compétitivité des compétitions de la CAF.

« Je suis convaincu que les changements et les réformes que nous avons introduits au sein de la CAF et du football africain le rendront dans les pays de nos Associations membres et sur le continent africain plus compétitif et autonome au niveau mondial », a-t-il lancé.

« En effet, l’avenir du football africain est prometteur », a conclu Patrice Motsepe.

S.L.

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha au Maroc: combien coûtera le mouton ?













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page