Politique

Bassima Hakkaoui choisit un membre de son parti pour faire son audit

A moins d’un mois de la fin du mandat de l’actuel gouvernement, la ministre de la femme et de la solidarité, Bassima Hakkaoui a lancé un appel d’offres pour l’audit de l’ensemble des subventions accordées aux associations. La ministre a fini par faire un choix curieux.

Plusieurs points ont dérangé fortement la communauté des experts comptables qui ont soumissionné à l’appel d’offres de la ministre Bassima Hakkaoui. Premièrement, son appel d’offres a été lancé en plein mois d’août, qui est connu pour être la période des congés des professionnels. En plus de cela, plusieurs membres de la commission d’ouverture des plis étaient eux aussi absents et donc n’ont pas eu l’occasion de choisir le bénéficiaire de ce marché.

Deuxièmement, le choix s’est porté sur un expert comptable dont les honoraires s’élèvent à 2.340.000 dirhams. Hormis la somme faramineuse, il se trouve qu’il s’agit du cabinet de Tayeb Aais qui est un membre très actif du parti de la ministre. Il est aussi le président de l’association Amal, qui rassemble les entrepreneurs du parti et qui fut l’interlocuteur des entreprises turques, lors de la visite au Maroc de Tayep Ordogan, alors premier ministre.

L’offre du cabinet de Tayeb Aais s’est avérée la plus chère avec une grande marge de bénéfice, alors que d’autres auditeurs ont soumissionné pour beaucoup moins. Or, d’habitude, le choix est porté sur le moins disant.

Est-ce pour maquiller les subventions accordées aux associations de la même obédience que la ministre? La question reste posée, jusqu’à la publication des résultats de l’audit.

M.D

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha 2024: le prix de l’abattage à Casablanca













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page