Politique

Prise de bec au Parlement entre le PAMiste Ouahbi et sa collègue

Si Michel Delpech fredonnait « Pour un flirt avec toi, je ferai n’importe quoi, pour un flirt », un  honorable élu a pastiché cette belle chanson en « Pour une place à ta place, je ferai un scandale sous l’Hémicycle ! « .

La scène ubuesque a eu lieu cette semaine, quand  Abdellatif Ouahbi a obligé une députée à lui céder la place, « sa place »(sic).. Le membre du Bureau politique du Parti Authenticité et Modernité (PAM) s’en est ainsi pris à Hayat Boufrachen,  pourtant sa collègue au sein du même parti. D’un inélégant « Lève-toi! C’est ma place », Ouahbi a fait céder la députée, sous le regard désapprobateur de l’assistance.

De son côté, blessée dans sa dignité de femme et de parlementaire, Hayat Boufrachen a déclaré à Le Site info que l’acte désobligeant de son camarade nuit aussi bien à sa réputation , à son image qu’à celle du parti du Tracteur, dont l’un des credo est la défense de la condition féminine. Et d’ajouter que Abdellatif Ouahbi se comporte comme s’il « n’appartenait pas au PAM et n’a pas pris compte » qu’elle est sa camarade au sein du parti. « Son but est d’être la vedette du jour et de faire parler de lui dans les médias, même pour des actes insignifiants », a-telle martelé.

Contacté par Le Site info, Abdellatif Ouahbi s’est défendu. Il a expliqué qu’il y a des lois au Parlement qui doivent être respectées par tout le monde, « même si on est du même parti ». Avant d’ajouter qu’il ne comprenait pas l’attitude et la riposte de Hayat Boufrachen.

Larbi Alaoui (avec M.A.)

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Officiel : la Coupe d’Afrique au Maroc à partir du 21 décembre 2025













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page