Monde

Tunisie : les journalistes interdits de couvrir les travaux du Parlement

Par LeSiteinfo avec MAP

Des journalistes tunisiens ont protesté, mardi, contre l’exclusion des journalistes relevant des médias privés et étrangers de couvrir la séance plénière consacrée à l’adoption du règlement intérieur de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP).

Répondant à l’appel du Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT), les manifestants ont dénoncé cette mesure, portant atteinte à leur droit d’accès aux travaux parlementaires.

A cet effet, le syndicat a appelé au « boycott » des travaux de la plénière et à ne diffuser aucune information sur ce sujet, en réaction à cette mesure qui ne concerne pas les représentants des médias publics.

De son côté, la Fédération tunisienne des directeurs de journaux (FTDJ) a estimé qu' »il n y’a pas de raison » pour l’ARP d’exclure les journalistes des médias privés, associatifs et internationaux de la couverture de ladite plénière

Dans un communiqué, la fédération a fait part de sa solidarité avec le SNJT et avec l’ensemble des journalistes et photographes interdits de couvrir la séance plénière à l’exception de leurs collègues des médias publics.

Le parlement tunisien avait annoncé que « seuls les médias publics sont autorisés à couvrir les séances plénières consacrées à l’examen du projet du règlement intérieur » et que les travaux des plénières seront « diffusés en direct sur la chaîne de télévision publique et sur la chaîne YouTube du Parlement ».

Le parlement a également indiqué que les médias publics, privés et étrangers seront invités à désigner leurs représentants chargés de couvrir les travaux de l’ARP, et ce après l’adoption du règlement intérieur ».

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha au Maroc: combien coûtera le mouton ?













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page