Monde

Algérie: un journaliste condamné à trois ans de prison ferme

Par LeSiteinfo avec MAP

Le journaliste et éditeur du site d’information algérien « Tout sur Boumerdès » (TSB), Farid Harbi, a été condamné à trois ans de prison ferme sans mandat de dépôt, rapportent des médias locaux.

Le journaliste algérien a été accusé d’avoir « diffusé de fausses informations », suite à une plainte déposée par le wali de Boumerdès (Nord de l’Algérie), précisent les mêmes sources.

Les faits avancés par le plaignant portent sur des informations concernant l’actualité locale, ayant été publiées par le journaliste sur la page Facebook du site d’information TSB.

Le 04 février, un autre journaliste, Saâd Bouakba, a été placé en garde à vue avant son placement sous contrôle judiciaire pour un article dans lequel il traitait des rapports ambiguës du pouvoir avec la population de la wilaya de Djelfa.

Selon plusieurs médias, le journaliste arabophone, Saâd Bouakba, a été arrêté par la police judiciaire d’Alger et placé en garde à vue, suite à l’auto-saisine du procureur de la République du tribunal de Dar El Beida.

Pour rappel, une grande vague d’arrestations est menée contre de nombreux militants, journalistes et défenseurs des droits humains en Algérie où les libertés fondamentales et droits humains continuent d’être ignorés, violés et délibérément mis à mal.

Selon les organisations de défense des droits de l’Homme, quelque 300 prisonniers d’opinion croupissent, certains depuis plus de trois ans et sans le moindre procès, dans les geôles algériennes.

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha 2024: le prix de l’abattage à Casablanca













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page