Maroc

Le gouvernement s’exprime sur la reprise du dialogue social

Par LeSiteinfo avec MAP

La reprise du dialogue social illustre la volonté du gouvernement de parvenir à des solutions à même de soutenir la classe ouvrière, a souligné, jeudi à Rabat, le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.

La reprise du dialogue entre le gouvernement et les Centrales syndicales témoigne, une fois de plus, de l’approche participative adoptée avec les partenaires sociaux pour aborder les différents dossiers, a précisé Baitas en réponse à une question sur le dialogue social, lors d’un point de presse à l’issue de la réunion du Conseil de gouvernement.

Le nouveau round de dialogue social lancé mardi se poursuivra jusqu’au vendredi avec deux nouvelles réunions, a indiqué le ministre, mettant l’accent, dans ce sens, sur l’engagement sérieux du gouvernement dans ce chantier qu’il s’est employé à institutionnaliser. En réponse à une question concernant les indicateurs d’aide sociale et de couverture sociale, le ministre a fait remarquer que les critères d’éligibilité à l’aide sociale directe et à l’Assurance Maladie Obligatoire (AMO) Tadamon n’ont fait l’objet d’aucune révision.

Il a expliqué que AMO Tadamon est un système social dont le seuil, les procédures et les modalités sont fixés par le législateur et le gouvernement, ajoutant que l’aide sociale directe est un système intégré du point de vue juridique et dont les procédures et modalités sont également fixées par le gouvernement par le biais de décrets.

Baitas a, en outre, indiqué que près de 4 millions de familles bénéficient des aides sociales directes, alors que AMO Tadamon compte actuellement 11,2 millions d’adhérents.

Le ministre a, par ailleurs, noté que le gouvernement prend en charge les frais d’adhésion des bénéficiaires de AMO Tadamon à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) pour leur permettre de bénéficier gratuitement des services de santé des secteurs public et privé, à l’instar de l’ensemble des fonctionnaires et travailleurs non rémunérés.

Les familles bénéficiant d’une aide sociale directe reçoivent des allocations mensuelles conformément au système et au décret fixant les modalités d’accessibilité à cette aide, a précisé Baitas, faisant remarquer que ce processus se déroule dans de très bonnes conditions.

S.L.

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha au Maroc: combien coûtera le mouton ?













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page