Maroc
A la Une

ANME: ce qu’il faut retenir de l’Assemblée Générale Ordinaire (VIDEO)

L’Association nationale des médias et des éditeurs (ANME) a tenu, ce mardi, son Assemblée Générale Ordinaire à Casablanca.

Driss Chahtane, président de l’Association nationale des médias et des éditeurs (ANME), a déclaré que la tenue de l’assemblée générale de l’association a pour objectif de faire le bilan des travaux annuels de l’Association et de planifier l’avenir.

Ainsi, les rapports moraux et financiers de l’ANME ont été présentés devant l’assistance. Driss Chahtane a indiqué que l’association a réalisé plusieurs actions positives, à commencer par l’accord avec le Syndicat national de la presse, qui a abouti à une importante augmentation des salaires des journalistes.

Chahtane a également noté qu’un partenariat historique devrait avoir lieu entre l’Association nationale des médias et des éditeurs, le Conseil national de la presse (CNP) et le Syndicat national de la presse. L’objectif étant de hausser le niveau des projets médiatiques et sortir de l’état d’anarchie que vit le secteur des médias actuellement.

« La question qui se pose désormais est de savoir quels médias voulons-nous ? Quels médias pratiquons-nous ? Notre objectif est de créer des entreprises médiatiques fortes qui valorisent le travail journalistique et emploient un nombre important de journalistes avec un salaire minimum de 6000 dirhams, et ce, avec toutes les conditions de couverture, santé, retraite…etc », a déclaré Driss Chahtane.

Concernant le projet de soutien des médias, Chahtane a souligné qu’il est arrivé à son étape finale, notant que la première partie des augmentations de salaires des journalistes a démarré en février 2023 et qu’une deuxième augmentation suivra en février 2024.

Fatima-Zahra Ouriaghli, Vice présidente de l’Association Nationale des Médias et éditeurs a pour sa part indiqué avoir « fait le point » sur les différents chantiers de la presse avec les éditeurs. « Il s’agit du code de la presse qu’il a fallu relire et ajuster. Il y a aussi la réforme du conseil national de la presse…Autre chantier important: la mise à niveau de l’entreprise de presse », précise Ouriaghli. « Pour donner une information crédible il faut structurer la presse…d’ailleurs le problème de GAFA devra également être traité », indique-t-elle.

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Mawazine: Oum Kalthoum en hologramme impressionne le public (VIDEO)













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page