Maroc

Ramadan : un mois juteux pour les boulangeries-pâtisseries

Par LeSiteinfo avec MAP

Le mois sacré de Ramadan constitue de nos jours une haute saison pour les boulangeries-pâtisseries qui ne cessent d’innover pour offrir des produits diversifiés répondant aux besoins des ménages marocains souhaitant orner leur table de Ftour par les multiples variétés.

A cette occasion, les boulangeries-pâtisseries prévoient tout un dispositif spécial pour profiter de ce fort engouement afin de booster leurs chiffres d’affaires et assurer les meilleures conditions de travail, particulièrement en matière d’approvisionnement en ingrédients, d’équipements, de main d’œuvre, ainsi qu’en termes d’aménagement du local pour pouvoir accueillir aisément un nombre important de clients en période de pic, généralement entre 16H et 17H.

Connues pour leurs saveurs et la diversité de leurs ingrédients, les pâtisseries marocaines, qu’elles soient sucrées ou salées, sont indispensables dans les tables du Ftour, accompagnées d’une soupe ou d’un bouillon.

Les pâtisseries traditionnelles sont vendues dans les souks, les marchés et les pâtisseries du quartier, les plus prisées sont la « chebakia » et les « briouates » aux amandes.

Vendus à des prix variant entre 130 et 150 dirhams par kilogramme (kg), ces régals traditionnels marocains sont achetés et stockés en grande quantité pendant le mois sacré du Ramadan.

« La demande augmente au fur et à mesure que le mois de Ramadan s’écoule et le pic des commandes survient généralement en début d’après-midi », a fait savoir le gérant d’une pâtisserie à Casablanca.

Pour sa part, Amina, mère de trois enfants et vendeuse de « msemen » nature, de « batbouts » et de « baghrirs », dans un marché, a indiqué qu’en période du mois sacré du Ramadan elle produit, à elle seule, environ 200 pièces par jour et arrive à en écouler la totalité, dont près de la moitié sont des « batbouts ».

Les cafés, les hôtels, les restaurants, et les traiteurs figurent parmi les plus gros clients des boulangeries-pâtisseries, dans la mesure où ces derniers s’orientent pendant le mois sacré vers l’organisation de ftours avec des buffets aux multiples saveurs, dans une ambiance festive et chaleureuse.

Outre la qualité des intrants, la localisation de l’activité, et la diversité des produits proposés, la réussite des boulangeries-pâtisseries repose sur le merchandising visuel.

Il s’agit de positionner les produits à une hauteur située entre 1 mètre et 1,4 mètre du sol, à portée de main et à hauteur des yeux des clients et de les aligner horizontalement.

Il est aussi question de remplir l’ensemble des rangées pour un effet de masse et une vision uniforme, avec des étiquettes affichant le nom du produit, les ingrédients et le prix.

Dans un contexte inflationniste, le pouvoir d’achat des Marocains en ce mois sacré demeure satisfaisant à condition que le ménage rationalise l’ensemble de ses dépenses et évite le gaspillage alimentaire.

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Pluies intenses et coups de tonnerre à Marrakech (Vidéo)













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page