Maroc

Au cœur de plusieurs polémiques, ElGrande Toto se défend (VIDEO)

ElGrande Toto essaie de redorer son image auprès du public marocain ces derniers temps. Au cœur de plusieurs polémiques et de plaintes, le jeune rappeur casablancais tente de calmer les choses en apportant des explications.

Lors d’un passage sur l’émission radio ʺBidoun Loughat Khachabʺ avec Ridouane Erramdani, sur les ondes de Med Radio, le chanteur de 26 ans a tenu à mettre les choses au clair. Le rappeur aux 3,2 millions de followers sur Instagram a indiqué qu’on interprète mal son image et qu’il n’a jamais cherché à porter préjudice à qui que ce soit.

ʺJ’ai 26 ans, je suis encore jeune. Les erreurs qu’on commet à cet âge nous façonnent par la suite. Je ne fais rien de mal. Je n’incite personne à fumer des joints ou à faire quelque chose d’illicite. Si l’on devait prendre exemple sur moi, ça serait pour ma réussite dans le milieu du rap et rien d’autreʺ, a indiqué Toto.

Ridouane Erramdani l’a interrogé sur ses propos lors de la fameuse conférence de presse organisée par le ministère de la Culture et le chaos qu’a connue sa soirée à L’Boulevard. ʺJ’ai dit certaines choses qui ont été mal interprétées par certains individus. J’étais conscient que cela allait faire polémique, mais ça sera toujours le cas avec moi. Pour ce qui est de la soirée chaotique à L’Boulevard, je n’étais pas le seul artiste à me produire sur scène. Il y avait d’autres rappeurs avant moi, mais on a voulu tout me mettre sur le dos, je n’y peux rienʺ.

ElGrande Toto a par ailleurs remercié le ministre de la Culture, Mohamed Mehdi Bensaid, pour lui avoir donné une chance de se produire à Rabat dans le cadre des festivités célébrant la ville en tant que capitale de la culture africaine du 22 au 24 septembre dernier. Pour lui, Bensaid est le premier ministre de Tutelle à être impliqué pleinement pour le secteur.

Le rappeur, qui a presque supprimé toutes ses publications sur son compte Instagram, a indiqué que cette décision intervient suite aux remarques de son père concernant son image récente dans les médias. De plus, le chanteur est visé par deux plaintes, l’une par le journaliste Mohammed Tijjini, qu’il aurait ʺmenacéʺ via une story, alors que l’autre est portée par l’icône de la chanson marocaine, Abdelwahab Doukkali, qui le poursuit pour ʺdiffamationʺ.

A.O.

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha au Maroc: combien coûtera le mouton ?













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page