ElGrande Toto au cœur d’une polémique (VIDEO)

Le rappeur marocain Taha Fahssi, alias « ElGrande Toto » est au centre d’une polémique qui fait le buzz sur les réseaux sociaux. Dans une conférence de presse à l’occasion du festival Rabat, Capital of African Culture 2022, la réaction du chanteur concernant son utilisation du cannabis a bien dérangé.

Interrogé plus d’une fois sur son utilisation du cannabis dans ses clips, Toto a déclaré : « Je fume du cannabis, et après ? Je me le procure facilement. C’est connu dans le monde et on est célèbre pour notre herbe. Il faut arrêter de poser des questions du genre. Avec tout ce que j’ai fumé, vous pensez que j’ai dépassé Bob Marley ? Je n’invite personne à faire de même, c’est un choix personnel qui me concerne en premier lieu ».

Ces propos ont bien évidemment indigné plus d’une personne, indiquant que la participation de Toto au festival n’a pas lieu d’être, surtout que cela est organisé par le ministère de la Culture.

A ce propos, le ministre de Tutelle, Mohammed Mehdi Bensaid a été interrogé par Rachid Hammouni, président du groupe du progrès et du socialisme (PPS) à la Chambre des représentants. Dans une question écrite, le PPS s’est interrogé sur la position du ministère vis-à-vis de ces propos, surtout que cela porte atteinte à l’image du Royaume, sans parler de l’impact que cela a sur la jeunesse.

Dans un document dont Le Site Info détient une copie, le groupe du PPS indique : « Comment pouvez-vous cautionner ces propos? Cela est une invitation pour nos jeunes à s’adonner à des pratiques nuisibles pour leur santé. Comment pouvez-vous garder le silence, sauf si cela vise à encourager certaines pratiques illicites dans notre société ».

Le PPS a également appelé le ministère de Tutelle à faire preuve de responsabilité dans le choix des personnes avec qui il associe son image dans le futur, et à prendre les actions nécessaires en ce sens.

A.O.

Douane : ce qui va changer en 2023 avec le PLF






Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page