En ContinuMaroc

Pour l’Istiqlal, le Hirak d’Al Hoceima a complètement déraillé

Le président du groupe istiqlalien à la chambre des représentants, Noureddine Mediane, est sorti de son silence pour commenter les événements d’Al Hoceima.

Interrogé par Le Site info, il explique que les protestations de la population rifaine étaient légitimes et justifiées, mais l’évolution des choses a fait que le mouvement a déraillé, surtout depuis que les partis de la majorité gouvernementale ont accusé les manifestants de favoriser le séparatisme et de servir un agenda étranger.

« A partir de ce moment, les principaux objectifs du mouvement ont été occulté et les choses ont pris une autre tournure, exacerbée par l’agression de Zefzafi contre l’imam de la mosquée qui est une erreur très grave ». L’enchaînement des événements et la série d’arrestations opérées dans les rangs des activistes, ainsi que les lourdes accusations qui leur sont portées n’ont fait, selon lui, qu’enfoncer la région dans la crise.

À présent, dit Mediane, le mouvement n’a plus de leaders et les manifestations deviennent de plus en plus spontanées et conduites par des adolescents et des jeunes désoeuvrés et incontrôlables, notamment dans l’arrondissement de Beni Ouriaghel. « C’est pourquoi je pense que le mouvement de protestation a été vidé de sa substance et qu’il est temps que la population fasse preuve de clairvoyance pour revenir à une situation de calme, d’autant plus que le gouvernement se penche actuellement avec sérieux sur les problèmes de la région », conclut-il.

Naïma Lembarki

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Pluies intenses et coups de tonnerre à Marrakech (Vidéo)













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page