En ContinuMaroc

Les responsables de Oukacha réagissent aux menaces de Zefzafi

Par LeSiteinfo avec MAP

La direction de la prison locale d’Ain Sebaâ I, à Casablanca, s’est déclarée, vendredi, déterminée à “faire respecter l’ordre” au sein de l’établissement et à “assurer des conditions de détention conformes à la loi pour tous les prisonniers”.

Dans une mise au point en réaction à des informations rapportées par des sites électroniques selon lesquelles “un détenu (Nasser Zefzafi, ndlr) sur fond des événements d’Al Hoceima aurait entamé une grève de la faim”, la direction a indiqué avoir accédé à la demande des prisonniers impliqués dans ces événements visant à les regrouper dans un seul pavillon.

Cependant, l’établissement pénitentiaire s’est dit “surpris du fait que certains de ces détenus ont demandé le retour d’un prisonnier qui a été temporairement transféré dans une autre prison pour avoir semé l’anarchie dans la salle des visites et dans sa cellule”. Selon la même source, ce dernier réagissait à la décision de la direction de ne pas recevoir la visite d’une personne sans lien de parenté avec lui.

La direction exprime, en outre, son “étonnement face à la demande présentée par certains détenus pour qu’ils soient placés dans des cellules individuelles, en totale contradiction avec leur requête initiale”. Ces détenus, note la même source, ont menacé d’observer une grève de la faim, “ce qui démontre que l’objectif derrière leur attitude n’a rien à voir avec les conditions de leur détention”.

Rappelons que Nasser Zefzafi, incarcéré depuis plus d’un an à la prison de Oukacha à Casablanca, a en effet décidé d’entamer une grève de la faim “totale”. Une décision rapportée ce jeudi par son père, Ahmed Zefzafi.

Lire aussi: Hirak: Nasser Zefzafi a pris une décision radicale

S.L. (avec MAP)

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha au Maroc: combien coûtera le mouton ?













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page