En ContinuMaroc

Casablanca: forte tension au marché « Laqriaâ »

Le tribunal de première instance de Casablanca a décidé d’approfondir l’enquête suite aux nombreuses plaintes déposées par les commerçants du célèbre marché «Lakriaâ» contre un jeune homme (H.C.) qui n’est autre qu’un propriétaire des lieux.

Accusé de chantage, ce dernier les aurait, selon eux, « dépouillé » de plus d’un milliard de centimes. Il exigeait 20 millions de centimes de chaque commerçant, les menaçant de fermer définitivement les magasins en cas de refus.

Dans une déclaration à Le Site info, le président de l’association des commerçants, Rachid Najim, a confié que le nombre de plaintes a atteint seize et chacune comptait quatre à cinq plaignants. «Le procureur a exigé les documents originaux de l’entreprise que le coupable représentait. Il lui a présenté de fausses attestations prises d’internet qui ne contenaient ni son identité ni son métier. Le tribunal a ainsi décidé de reporter l’affaire en attendant la présentation des documents officiels», a-t-il affirmé.

LIRE AUSSI: Casablanca: le marché «Lakriaâ» vit-il ses deniers jours ?

Par ailleurs, Najim a accusé quelques éléments de la gendarmerie d’être de connivence avec le mis en cause. «Ils jouaient à l’intermédiaire entre le coupable et les victimes, le couvraient, camouflaient ses arnaques et l’aidaient à échapper à la justice», a-t-il regretté.

Le président de l’association a d’ailleurs annoncé qu’il tiendra une conférence dans les prochains jours pour dénoncer les souffrances des commerçants de «Laqriaâ», qui, selon lui, représentent la colonne vertébrale de l’économie de Casablanca.

R.T.

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha 2024: le prix de l’abattage à Casablanca













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page