En ContinuMaroc

Journée mondiale de l’orgasme: Abou Hafs encense les plaisirs de la chair

Saviez-vous que l’orgasme avait sa Journée mondiale, le 21 décembre? Il s’agit d’une invitation aux plaisirs charnels, initiée par deux pacifistes américains, en 2006, et inspirée par le désormais célèbre slogan « Make love, not war » (Faites l’amour, pas la guerre!).

L’auteur de ces lignes avoue humblement qu’il n’était pas au courant de cette Journée si chaude. Il a fallu que le vénérable cheikh Abou Hafs, de son vrai nom  Abdelouahab Rafiki, nous mette au parfum de cette journée du sexe, sur sa page officielle Facebook.

C’est ainsi que la publication facebookienne du salafiste repenti, incarcéré après les attentas du funeste 16 mai 2003, à  Casablanca, et ayant bénéficié d’une grâce royale en 2012, affirme que la célébration d’une Journée mondiale de l’orgasme est une initiative louable. Critiquant l’absence d’éducation sexuelle dans notre société et la qualifiant de « l’un des véritables signes de sous-développement que nous vivons », le vénérable prédicateur assure que le plaisir sexuel épanoui contribue à la stabilité de la famille, à son bonheur et à son épanouissement.

De même qu’en tant qu’expert méconnu de sexologie, Abou Hafs assure que les femmes qui n’arrivent pas à atteindre l’orgasme sont mal dans leur peau et sont confrontées à des états dépressifs, donnant pour preuves ce qu’il appelle « le legs religieux » permettant à ces dames de profiter de la jouissance sexuelle.

« L’acte sexuel a pour objectif de procurer plaisir et complicité intime, et non seulement un moyen de procréation », renchérit-il en précisant que c’est cela qui manque au sein de la société. Cet encensement du plaisir de la chair du post d’Abou Hafs finit par l’appel à l’adoption de cette culture qui doit rendre au sexe de ce qui appartient au sexe. « Dans ce cas seulement, conclut notre éminent sexologue, nous nous devons, de concert avec la planète, célébrer comme il se doit la Journée mondiale de l’orgasme ». Amen!

Larbi Alaoui



La FRMF veut (à long terme) 50% de joueurs issus de la Botola en équipe nationale











Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page