Economie

Vente en ligne : la nouvelle vision de la consommation s’installe

Il est indéniable que l’e-commerce a révolutionné la façon dont les consommateurs interagissent avec les produits et services, et cette transformation se poursuit à une cadence soutenue. Selon les statistiques, les transactions en ligne affichent une tendance à la hausse, avec une augmentation de +24,6% du nombre d’opérations au cours des neuf premiers mois de l’année 2023 par rapport à la même période en 2022.

Le commerce a subi une métamorphose radicale au cours des dernières années, impulsée par l’essor de la technologie. La révolution de l’e-commerce a remodelé les habitudes d’achat des Marocains, les plongeant dans un univers numérique où la commodité épouse la diversité de choix. À l’ère du e-commerce, les enseignes ont su saisir l’opportunité de prospérer, exploitant la fidélité croissante des consommateurs pour réaliser des marges exceptionnelles. Preuve à l’appui, au cours des neuf premiers mois de l’année 2023, les commerçants et e-marchands affiliés au CMI ont enregistré une activité impressionnante. Pas moins de 135,3 millions d’opérations de paiement ont été recensées, totalisant un montant conséquent de 58,8 MMDH. Cette performance représente une augmentation remarquable de +24,6% en nombre d’opérations et +26,5% en montant par rapport à la même période en 2022.

Explosion du commerce en ligne
Les sites marchands et les sites des facturiers affiliés au CMI ont connu une progression significative, enregistrant 25,2 millions d’opérations de paiement en ligne pour un montant global de 8,7 MMDH au cours des neuf premiers mois de 2023. Ces chiffres témoignent d’une croissance de +23,4% en nombre d’opérations et +23,6% en montant par rapport à la même période en 2022. L’activité des paiements en ligne avec des cartes marocaines a augmenté de manière notable, passant de 19,5 millions d’opérations à 23,8 millions, soit une hausse de +21,8%.

En termes de montant, une croissance de +17,2% a été enregistrée, passant de 6,4 MMDH à 7,6 MMDH au cours de la même période. L’activité des paiements en ligne avec des cartes étrangères a également connu une expansion significative, avec une augmentation de +57,8% en nombre d’opérations et +91,2% en montant. Toutefois, les cartes marocaines demeurent largement dominantes, représentant 94,3% des transactions en nombre et 86,7% en montant. Décidément, le paysage des cartes bancaires reflète une dynamique exceptionnelle, marquée par une augmentation notable de l’encours, atteignant 20 millions de cartes, soit une croissance de +4,9% par rapport à la fin de l’année 2022.

Sur la période des neuf premiers mois de 2023, 949.000 nouvelles cartes ont été émises, contribuant significativement à cette progression. En somme, l’activité monétique globale a affiché des performances remarquables. Les opérations telles que les retraits d’espèces, les paiements chez les commerçants et e-marchands, les transactions sur les GAB, ainsi que les opérations de Cash Advance, effectuées à l’aide de cartes bancaires marocaines et étrangères, ont cumulé un total de 445,2 millions, représentant un montant global de 370,7 MMDH. Ces chiffres reflètent une croissance significative de +16,5% en nombre d’opérations et +17,3% en montant par rapport à la même période en 2022.

Le paiement à la livraison domine
Si le marché marocain de l’e-commerce a le vent en poupe, l’enthousiasme des initiatives n’est pas en reste. Rien qu’en juin dernier, le système de paiement instantané, connu sous le nom de «virement instantané» a été introduit. De manière similaire, MarocPay a été activé par le Centre monétique interbancaire (CMI) en tant que service de paiement mobile, répondant aux besoins de plus de huit millions de détenteurs de portefeuille.

Par ailleurs, le secteur des paiements par carte devrait enregistrer une croissance significative, avec un taux de croissance annuel composé (TCAC) prévu de plus de 9% de 2022 à 2026, selon NORBr, grand distributeur mondial de services de paiement destinés aux commerces en ligne.

Cette expansion se poursuit alors que le pays évolue d’une économie fortement basée sur les transactions en espèces, caractérisée par une acceptation limitée des cartes de paiement chez les commerçants. Les principaux acteurs internationaux tels que Visa, Mastercard, Union Pay et JCB sont pleinement opérationnels au Maroc, contribuant ainsi à dynamiser le marché des paiements par carte. Toutefois, les transactions en espèces demeurent une composante dominante. En effet, 66% des consommateurs sur l’ensemble du marché ont toujours recours aux paiements en espèces, tandis que les transactions par carte ne représentent que 17% de l’ensemble des achats en ligne.

Kenza Aziouzi / Les Inspirations ÉCO

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha 2024: le prix de l’abattage à Casablanca













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page