Culture

Jazzablanca 2024 : trois artistes incontournables s’ajoutent à la programmation

La 17ème édition de Jazzablanca accueillera la saxophoniste néerlandaise Candy Dulfer sur la scène Casa Anfa le vendredi 7 juin. Ce concert promet un moment exceptionnel avec la collaboration entre Candy Dulfer et la talentueuse artiste gnaoua Hind Ennaira. Sous la direction artistique du musicien Mehdi Nassouli, cette fusion musicale offrira une expérience captivante, combinant les sonorités envoûtantes du jazz de Candy Dulfer à la profondeur mystique de la musique gnaoua de Hind Ennaira.

Le festival a aussi le plaisir d’accueillir le duo talentueux, formé par Sarah et Ismael, qui se produira sur la Scène21 le samedi 8 juin, pour un concert mêlant les mélodies amazighes aux sonorités jazz-funk, afrobeat et soul.

Candy Dulfer, Hind Ennaira et le duo Sarah & Ismael viennent compléter le line-up* de la 17ème édition de Jazzablanca, à Anfa Park. Avec une affiche regroupant les têtes d’affiches UB40, Paolo Nutini, James Blunt, Kaleo, Zucchero, ainsi que les prodiges de la scène jazz contemporaine Kokoroko, Yussef Dayes et Makaya McCraven, Jazzablanca promet trois soirées exceptionnelles, alliant diversité musicale et excellence artistique, en parfaite harmonie avec l’essence cosmopolite et vibrante du festival.

Vendredi 7 juin – Scène Casa Anfa : Candy Dulfer

Avec son style funky inimitable et son charisme indéniable, la célèbre saxophoniste néerlandaise Candy Dulfer revient sur le devant de la scène avec sa tournée « We Funk harder Tour 2024 ». Depuis son premier album sorti en 1990, Dulfer a vendu plus de 2,5 millions d’exemplaires durant sa carrière. Elle a marqué les esprits par ses performances live et en studio. Elle a aussi collaboré avec de grandes figures de la musique telles que Prince, Van Morrison, Maceo Parker, Aretha Franklin, Blondie ou encore Pink Floyd. Avec son jeu énergique et sa puissance scénique, Candy Dulfer captivera le public de Jazzablanca dans un univers musical alliant jazz, funk et pop.

Vendredi 7 juin – Scène Casa Anfa : Hind Ennaira (en guest de Candy Dulfer, Fusion sous la direction artistique de Mehdi Nassouli)

Artiste autodidacte, Hind Ennaira est née à Essaouira où elle a immergé dans la musique depuis son jeune âge. Aujourd’hui, elle se distingue comme l’une des rares jeunes femmes maîtrisant le guembri, démontrant ainsi que cet art est également ouvert aux femmes. Ses performances, tant au Maroc qu’à l’étranger, captivent le public grâce à ses solos envoûtants au guembri. Experte en musique gnaoua, Hind fusionne avec aisance cet art avec des genres tels que le jazz, la musique andalouse et les sonorités africaines.

Samedi 8 juin – Scène21 : Sarah & Ismael

Duo musical établi entre Shanghai et le Maroc, Sarah et Ismael revisitent avec brio le folklore amazigh à travers des arrangements jazz-funk, afrobeat et soul. Originaire d’Agadir, Sarah a hérité de l’amour pour la culture amazighe de sa famille, transmettant naturellement cette passion à Ismaël. Leur carrière a pris son envol depuis Shanghai, où ils ont d’abord attiré l’attention sur les réseaux sociaux avec des reprises de classiques amazighs. En 2020, ils ont marqué leurs débuts avec les titres « Amoudou » et « Manago », révélant ainsi leur fusion musicale unique.

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha au Maroc: combien coûtera le mouton ?













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page