Monde

Royaume-Uni: la Première ministre Liz Truss jette l’éponge

Par LeSiteinfo avec MAP

La Première ministre britannique Liz Truss a annoncé, jeudi, sa démission après à peine six semaines au pouvoir, déclenchant une nouvelle élection interne au sein du Parti conservateur. Devant le 10 Downing Street, Truss a relevé que son gouvernement avait pris des mesures concernant le plafonnement des factures d’énergie et la réduction des contributions sociales, et qu’il avait défini une vision pour une « économie à faible taux d’imposition et à forte croissance ».

« Je reconnais… qu’étant donné la situation actuelle, je ne peux pas remplir le mandat pour lequel j’ai été élue par le parti conservateur », a relevé Truss, qui devient la cheffe de gouvernement à la longévité la plus courte de l’histoire contemporaine du Royaume-Uni.

Elle a expliqué avoir rencontré Graham Brady, le président du Comité 1922, chargé de l’organisation interne du parti conservateur, précisant qu’ils se sont mis d’accord sur le fait qu’il y aura une élection à la tête du parti dans la semaine à venir.

Elle affirme que cela garantira « que nous restons sur la voie de la réalisation de nos plans fiscaux et du maintien de la stabilité économique et de la sécurité nationale de notre pays ».

Dans la foulée, le chef de l’opposition britannique, le travailliste Keir Starmer, a appelé à la tenue d’élections législatives dès « maintenant ».

Truss, qui avait eu une semaine difficile après avoir limogé Kwasi Kwarteng en tant que ministre des Finances quelques jours seulement avant que Suella Braverman ne démissionne de son poste de ministre de l’Intérieur, a affirmé qu’elle restera en fonction jusqu’à ce qu’un successeur soit choisi.

S.L. (avec MAP)

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha au Maroc: combien coûtera le mouton ?













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page