Maroc
A la Une

Séquestration de Marocains au Myanmar : le contact perdu avec les familles

Une source de la Commission des victimes de la traite des êtres humains en Birmanie a révélé que « les familles ont complètement perdu le contact avec tous les Marocains détenus dans le camp de Tai Shang dans l’État de Karen ».

La même source a confirmé que les familles des victimes sont préoccupées par le sort de leurs proches détenus et demandent aux responsables du ministère des Affaires étrangères d’intervenir pour les sauver et les ramener au pays. Des gangs chinois de traite des êtres humains et de criminalité en ligne ont détenu un groupe de Marocains et les ont soumis à la torture en échange d’argent.

Le même interlocuteur a expliqué que le gang qui détient les Marocains les soumet aux pires formes de torture, comme les électrocuter, les fouetter, les suspendre tout en les privant de nourriture et de sommeil.

Le coordinateur a ajouté que les familles ont demandé au ministère des Affaires étrangères de mettre en œuvre l’initiative qu’elles ont proposée, en faisant appel à des organisations humanitaires pour intervenir auprès de l’armée démocratique bouddhiste afin de libérer les Marocains détenus.

Le même interlocuteur a indiqué que ces organisations humanitaires restent la seule solution pour intervenir et libérer les détenus, c’est pourquoi les familles demandent une réunion tripartite entre l’ambassade du Maroc, l’organisation humanitaire et l’armée démocratique.

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha 2024: le prix de l’abattage à Casablanca













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page