Maroc

Marrakech: Franc succès de la 17è édition du Festival international « On Marche »

Par LeSiteinfo avec MAP

Tous les spectacles organisés dans le cadre de la 17è édition du Festival international de danse contemporaine à Marrakech « On Marche » ont remporté un franc succès, soulignent les organisateurs de cette manifestation à vocation artistique et culturelle.

Organisée du 1er au 9 mars courant, cette édition s’est avérée riche et particulière cette année, tant pour les festivaliers que pour la génération de danseurs et de chorégraphes, indique un communiqué des organisateurs.

Le festival a eu l’honneur d’inaugurer la série d’événements artistiques qui se dérouleront tout au long de l’année 2024 pour célébrer le statut de « Marrakech, capitale de la culture dans le monde islamique au titre de 2024 ».

Deux grands sites historiques et emblématiques de la cité ocre ont abrité trois spectacles, dont deux sur la place Jemaâ Fna à savoir « Rideau de frères » de Bouziane Bouteldja, et la chorégraphie géante « Panique olympique #4 » d’Agnès Pelletier (France), qui a la particularité de réunir sur scène amateurs et professionnels alors que le troisième spectacle « Silex et craie » présentés sur scène par deux légendes de la danse contemporaine (Vincent Dupont et Bernardo Montet), a eu lieu au palais Bahia.

La 17è édition du festival On Marche a aussi vu la participation de noms majeurs de la danse contemporaine internationale.

En plus des incontournables Bernardo Montet et Vincent Dupont, le festival a été rehaussé par la participation du grand artiste français, Olivier Dubois, la chorégraphe tunisienne, Héla Fattoumi, une des principales figures de la danse canadienne, Danièle Desnoyers, mais également Éric Lamoureux, directeur du Centre chorégraphique de Franche-Comté à Belfort en France, sans oublier les deux jeunes chorégraphes marocains Youness Atban et Mohammed Lamqyassi.

Les prix de la 2è édition du prix « Taklîf » ont été remis, lors de la soirée de clôture, aux 4 lauréats de 2024 (Yassmine Benchrifa, Asmae Fegnaoui, Mohamed Baddou, et le duo Yassine Alaoui Ismaili et Friederike Frost), qui partiront en résidence chez les partenaires du festival tout au long de l’année.

Cette 17è édition a également mis en place la proposition de « Nafass-On Marche », la première formation en danse contemporaine, qui consiste en une formation sur l’écriture chorégraphique, la dramaturgie, la transmission et la technique du danseur.

« Nafass-On Marche » a pour ambition de devenir la première école chorégraphique au Maroc et à devenir une antenne internationale pédagogique repérée sur le continent, ouverte à tous, avec une programmation qui répond aux besoins et aux urgences des danseurs et danseuses professionnels et en formation », explique Taoufiq Izeddiou, cité dans le communiqué.

Pour sa part, le Forum « Le corps dans l’espace intellectuel marocain », lancé l’année dernier, a continué à aborder des questions contemporaines et susciter des discussions et des réflexions au sein de la société sur la question de la place de la danse dans l’espace intellectuel marocain. Cette année, le forum s’est ouvert sur l’université marocaine afin de sensibiliser les étudiantes et étudiants et de les impliquer dans les échanges et débats.

Cette 2e édition du forum s’est attachée à tisser des passerelles entre la production intellectuelle et les créateurs des langages du corps.

Initié par le Chorégraphe Taoufiq Izeddiou, fondateur et directeur du festival, avec le soutien du ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, et en partenariat notamment avec l’Institut Français, le Conseil de la Région Marrakech- Safi, le Conseil Communal de Marrakech, l’Agence Wallonie- Bruxelles International (WBI), et le Goethe Institut, le Festival « On Marche » vise à contribuer à dynamiser la scène artistique et culturelle au Maroc, favorisant l’échange et la créativité autour de l’art de la danse contemporaine, ajoute la même source.

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha au Maroc: combien coûtera le mouton ?













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page