Maroc

Déracinement d’arbres centenaires à Casablanca: la commune s’explique

L’opération de déracinement d’arbres presque centenaires, dans des quartiers casablancais, a suscité la grande colère indignée de nombreux acteurs écologiques et environnementaux.

Plus de 150 arbres séculaires, ayant au moins 80 ans, ont été déracinés au quartier Koutbi, à Casablanca.

L’ingénieur paysagiste de formation et présidente du « Mouvement Maroc Environnement 2050 », Salima Belemkaddem avait indiqué que l’esthétique de ces arbres, de type ficus, embellissait les avenues et rues des quartiers où ils étaient plantés, mais ils étaient atteints de maladie qu’il fallait traiter et, ainsi, les préserver au lieu de les avoir déracinés « de cette façon odieuse ».

Ce tollé n’a pas manqué de faire réagir le Conseil de la ville. Kenza Chraibi, une représente de la commune, a indiqué que la réhabilitation du boulevard exigeait l’élargissement de la voie. «Nous devons gérer la densité de la population qui n’arrête pas d’augmenter. Les besoins de la ville exigent ces travaux. C’est un boulevard important qui relie deux endroits stratégiques de Casablanca, le Maârif et le Centre-ville. On était obligé d’élargir la voie», a-t-elle expliqué dans un passage sur Luxe Radio.

Selon Chraibi, les arbres en question ont d’énormes racines qui se propagent sous la voie et sous les trottoirs, précisant qu’ils vont endommager, par la suite, tous les travaux qui seront effectués.

«Ce sont des arbres, pour la plupart, malades. Malheureusement, c’est le cas de la plupart des arbres de Casablanca. Ils ne sont ni entretenus ni soignés quand ils sont malades», a-t-elle ajouté.

Kenza Chraibi précise, par ailleurs, que ces travaux font partie des investissements prévus par la ville. Et d’ajouter que la décision d’élargir la voie, pour les besoins de la ville, est prise par «les conseillers élus par les Casablancais».

«On n’a pas tué ces arbres ! Certains ont été transplantés sur la route d’El Jadida, près des facultés, dans des endroits larges et assez grands où les racines pourront vivre et se propager. D’autres seront transplantés dans l’arrondissement. Nous avons déjà trouvé des endroits adaptés», a-t-elle rassuré.

H.M.

 

 

 

 

 

 

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha 2024: le prix de l’abattage à Casablanca













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page