Maroc

La RN1 entre Salé et Kénitra plonge dans le noir

Le groupe parlementaire du Parti du Progrès et du Socialisme (PPS), à la Chambre des représentants, a déploré l’absence d’éclairage le long de la route nationale n°1, axe routier entre Rabat, Salé et Kénitra.

A ce propos, la députée PPSiste, Nadia Touhami, a adressé une question écrite au ministre de l’Equipement et de l’Eau, Nizar Baraka, où elle a rappelé que cet axe routier connaît une grande affluence, de jour comme de nuit, entre circulation des véhicules de différentes catégories, transports de marchandises diverses, au quotidien et pendant toute l’année.

Ceci constitue des répercussions positives et bénéfiques, particulièrement au niveau de la Région Rabat-Salé-Kénitra et qui contribue largement au rayonnement socio-économique culturel de cette dernière, a convenu Nadia Touhami. Cependant, elle a aussi précisé que les travaux entrepris sur les quelques 27 kilomètres  jusqu’à l’entrée de Salé sont achevés, et que l’éclairage public y brille par son absence.

Ceci nuit beaucoup à l’esthétique de cet axe routier, mais est surtout la cause de nombreux et graves accidents de circulation et perturbe quotidiennement le trafic incessant de l’axe routier précité, a regretté la députée du PPS, qui a appelé le ministre de l’Equipement et de l’Eau à la nécessité de terminer les équipements de la RN 1, concernant l’éclairage public.

Comme elle a demandé Nizar Baraka la possibilité d’utiliser des solutions énergétiques alternatives envisageables pour équiper ledit axe routier d’éclairage telles, par exemple, que l’utilisation de l’énergie solaire thermique.

L.A.

 

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha 2024: le prix de l’abattage à Casablanca













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page