Maroc

Salé: incompréhension après l’effacement d’une belle fresque murale

Une belle et grande peinture murale a été conçue par un artiste plasticien à Boukadel, aux environs de Salé, donnant sur l’Océan atlantique. La conception de cette oeuvre a exigé de l’artiste trois journées de travail.

Résultat inattendu, des citoyens ont pris l’initiative incompréhensible d’effacer cette fresque murale pour l’on ne sait quelles véritables motivations inavouées. De son côté, l’artiste, auteur de cette peinture, est sorti de son silence et a expliqué qu’il a exécuté ce travail sur la demande de la commune de Salé et sous l’égide de la Régie autonome de distribution d’eau et d’électricité (REDAL) et a exprimé son étonnement et sa déception par ce fait de vandalisme.

Mourad Rachendali, jeune artiste peintre autodidacte, originaire de Salé, a déclaré à Le Site info qu’il a été fortement bouleversé par le fait que l’ont ait osé effacer sa peinture murale et qu’il a vu, impuissant, des personnes recouvrir son oeuvre avec de le peinture blanche. « J’ai alors ressenti une amertume que je n’avais jamais connue de ma vie », a-t-il déploré.

Et d’ajouter que la cause de cet acte doit résider dans un différend entre des habitants de la résidence, dont  l’un des murs avait abrité son tableau, et la commune. Le jeune artiste a également souligné que ceux qui ont perpétré cet acte auraient dû s’entendre avec les responsables communaux et trouver un terrai d’entente, car l’oeuvre picturale ainsi vandalisée et effacée n’avait à voir avec un quelconque problème entre les habitants et la Commune.

Cependant, la colère et la déception de Mourad Rachendali ont été un peu apaisées car il a été reçu, par la suite, par le gouverneur de Salé et par des responsables de la REDAL qui lui ont exprimé leur soutien et leur désapprobation à l’encontre de tels actes inciviques.

Larbi Alaoui

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha 2024: le prix de l’abattage à Casablanca













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page