Maroc

Rabat: une manifestation anti-normalisation interdite par les autorités

Sur les réseaux sociaux, la publication, prétendue émanant du « Front marocain de soutien à la Palestine et contre la normalisation », appelle à l’organisation d’une manifestation, mardi 30 mars, à 17 heures, devant le siège du Parlement, à Rabat.

Cela a vite fait réagir les autorités locales de la Région de Rabat-Salé-Kénitra. Ceci, en décrétant que tout rassemblement sur la voie publique sont formellement interdits, afin de ne point enfreindre les mesures préventives et sanitaires de l’état d’urgence, décidées par l’Exécutif dans l’objectif d’endiguer la propagation et la transmission du coronavirus.

La décision d’interdiction de la manifestation précitée prend également en compte l’enregistrement de l’apparition, au Maroc, de cas de nouveaux variants du virus, ainsi que le prolongement de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 10 du mois d’avril prochain.

Pour rappel, la capitale a récemment renforcé les mesures restrictives, le contrôle strict des accès à Rabat et l’assurance que les citoyens sont véritablement en possession des autorisations exceptionnelles requises de déplacements inter-villes.

De même que les gares ferroviaires de la capitale connaissent un contrôle strict des voyageurs débarquant à Rabat. Et ceux parmi ces derniers, ne possédant pas l’autorisation exceptionnelle de déplacements, risquent gros et sont passibles de lourdes sanctions.

Larbi Alaoui et Kawtar Zaki

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha au Maroc: combien coûtera le mouton ?













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page