Economie

Marché automobile/promotions de fin d’année : c’est la foire aux bonnes affaires

Si vous envisagiez de faire l’acquisition d’une voiture, c’est le moment ou jamais. Tant au niveau des stocks que des offres, le marché est comme tous les mois de décembre en pleine ébullition. Si les marques doivent réaliser leur objectifs de fin d’année, elles doivent également préparer le passage à l’Euro 6. La guerre aux bonnes affaires est bien lancée au bénéfice du client. 

C’est la foire aux bonnes affaires. Le marché automobile vit, en ce mois de décembre, une frénésie sans précédent. Disposant de stocks, les marques ont concocté des offres le moins que l’on puisse dire alléchantes pour susciter l’intérêt et aiguiser l’appétit de la clientèle. Si l’ampleur des promotions n’est pas aussi importante qu’à l’accoutumée, les importateurs distributeurs ont tout de même consenti des efforts pour faire le maximum de ventes. C’est d’ailleurs la période propice pour faire ses petites emplettes. De nombreux clients attendent les derniers jours de l’année pour faire la bonne affaire.

«Le mois de décembre est traditionnellement une période riche en promotions sur le marché automobile et un mois très attendu par les futurs acquéreurs de véhicules neufs», confirme Abdelhamid Lotfi, directeur marketing de Dacia.

La marque leader du marché donne le ton. «Nous souhaitons plus que jamais faire bénéficier nos clients des offres les plus accessibles du marché», confie-t-il. La marque qui revendique disposer du meilleur rapport prix/prestations propose une offre sur la Dacia Sandero à partir de 135.500 DH en motorisation diesel avec climatisation et la Logan à partir de 139.000 DH. Pour promouvoir ce plan produit, la marque est accompagnée par Mobilize Financial Services Maroc avec des offres financières «adaptées» à tous les budgets avec le fameux taux à 0% sur l’ensemble de la gamme. A cela s‘ajoute une offre spécifique à la Spring, la citadine 100% électrique de Dacia.

Il s’agit de «Easy Lease», une offre de location qui permettra aux clients marocains de rouler en Dacia Spring pendant quatre ans avec possibilité de reprise du véhicule en fin de contrat. Tout est fait pour fidéliser le client. Les principaux acteurs du marché proposent des remises accompagnées d’offre de financement. Il faut le reconnaître, la demande n’est pas totalement au rendez-vous pour le moment.

«Les données, dont nous disposons aujourd’hui, nous laissent penser que nous sommes davantage dans un marché qui s’inscrit dans la tendance de l’année. C’est-à-dire plutôt calme», constate le directeur d’une marque qui pense que le mois sera sans nul doute meilleur que le précédent et probablement au même niveau de décembre 2022.

«Si les flux des données showrooms sont un peu mieux que ceux de novembre, les concrétisations tardent encore à suivre. Nous espérons que sur les deux dernières semaines du mois, les choses vont s’accélérer pour nous permettre de réaliser les mêmes performances du mois de décembre 2022», se projette-t-il.

Ceci étant au niveau des stocks, toutes les marques, qu’elles soient premium ou généralistes, disposent de ce qu’il faut comme quantités. Donc même si elles sont quelque peu limitées en termes de pourcentage, les offres sont bien présentes. «Nous constatons tout de même un effort supplémentaire des concessionnaires par rapport au reste de l’année», soutient notre directeur de marque qui déplore tout de même un frémissement de la demande causée notamment par un recul des achats des loueurs.

«Nous sommes, cependant, loin de la frénésie des mois de décembre habituels où nous réalisions l’équivalent de 1,5 mois de ventes. C’est une tendance qui s’est installée depuis 2021», analyse notre directeur de marque qui prévoit que le marché terminerait à l’équilibre cette année.

C’est le même constat fait par Adil Bennani, président de l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (Aivam), mais avec un peu plus d’optimisme puisqu’il table sur une stabilité «positive» des ventes automobiles en 2023. Compte tenu du niveau de stocks et des efforts de promotions des marques, il est convaincu que la demande réagira positivement. En tout cas, pour le patron de l’Aivam, c’est bel et bien le meilleur moment d’acheter une voiture. Il assure que les prix actuels sont meilleurs que ceux d’il y a trois ou six mois. Cédric Veau, DG de Kia, abonde dans le même sens. «Je pense effectivement que c’est le bon moment pour acquérir son véhicule», affirme-t-il, évoquant deux principaux facteurs. Le premier est structurel avec une saisonnalité qui impose aux marques d’atteindre leurs objectifs de ventes. Le second est davantage conjoncturel avec le passage à l’Euro 6. Ce passage qui devrait intervenir prochainement impose aux marques d’écouler les modèles Euro 5 dont ils disposent. Son impact ne sera pas sans conséquence sur le prix des voitures compris entre 5 et 8%. Ceci dit les perspectives sont positives. Les opérateurs sont unanimes sur la bonne progression du marché en 2024. Les projets structurants du pays, la hausse prévue de l’activité touristique, la mise en place des infrastructures de la CAN 2025… sont autant d’éléments qui plaident pour une bonne évolution des ventes automobiles l’an prochain.

Mehdi Labboudi & Moulay Ahmed Belghiti / Les Inspirations ÉCO

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha 2024: le prix de l’abattage à Casablanca













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page