Economie

World Power-to-X Summit : huit conventions pour prendre de l’élan

Les travaux de la troisième édition du «World Power-to-X Summit» (PTX23), tenu du 10 au 20 septembre 2023, ont été couronnés par la signature de huit conventions de partenariat relatives au développement de l’hydrogène vert et ses dérivés. 

Un pas résolument orienté vers la consolidation des efforts en matière de développement des énergies renouvelables, en particulier l’hydrogène vert, au Maroc. À l’occasion du Sommet mondial Power-to-X qui s’est tenu les 19 et 20 septembre 2023, à Marrakech, huit conventions de partenariat ont été conclues, en marge de ce rendez-vous ayant réuni décideurs politiques, industriels et experts-chercheurs spécialisés dans le domaine.

Ce sont la région Guelmim-Oued Noun et l’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (IRESEN) qui ont ouvert le bal des signatures à travers la conclusion d’une convention cadre de coopération. En conformité avec les directives royales visant à développer les énergies renouvelables et créer une offre nationale attrayante dans le secteur de l’hydrogène vert, cette convention illustre la volonté des deux parties à collaborer étroitement et renforcer leurs synergies dans le domaine. L’objet de ce partenariat se focalise notamment sur le partage d’expertise et de savoir-faire dans les énergies propres et technologies vertes et l’organisation conjointe d’événements liés à la recherche et à l’innovation. Il s’agit aussi du développement de plateformes de recherche, de formation et d’accompagnement dans la région.

Parmi les initiatives phares prévues, l’organisation du World Power to X Summit, la cofondation d’une plateforme dédiée à l’hydrogène vert baptisée «GON H2 Valley» et la coorganisation de courses de voitures solaires impliquant des équipes internationales. La mise en œuvre effective de cette convention s’inscrit dans le cadre d’une vision stratégique de la région Guelmim-Oued Noun concernant les énergies renouvelables.


Le détail des autres conventions signées
S’agissant de la seconde convention, elle a porté sur partenariat entre le même institut de recherche avec l’OFPPT et le Cluster Green H2 afin de développer et mettre en œuvre conjointement des programmes de formation professionnelle pour les professionnels de la chaîne de valeur de l’hydrogène vert au Maroc et en Afrique. En ce qui concerne la troisième convention signée entre Huawei & GEP & IRESEN, elle vise le développement de projets de recherche dans le domaine des énergies renouvelables et du stockage d’énergie.

Pour sa part, la quatrième convention a été conclue entre IRESEN & RCREEE afin d’œuvrer au renforcement des capacités, aux projets de recherche et aux partenariats dans les secteurs du changement climatique, des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique. Quant à la cinquième convention, elle a été paraphée par le Cluster Green H2 et Eco-Stream Nederland B.V. Le but étant de travailler ensemble pour établir un partenariat gagnant-gagnant pour soutenir le développement de l’industrie de l’hydrogène vert au Maroc.

Par ailleurs, trois conventions ont été signées lors de cet évènement. Il s’agit d’un accord entre le Cluster Green H2 & Capenergies afin de sceller des partenariats entre les entreprises et autres acteurs publics ou privés tout en favorisant l’internationalisation de l’hydrogène. Il s’agit aussi d’une autre convention signée entre VALORIS– GEP-IRESEN portant sur une coopération technique visant à faire progresser des objectifs partagés dans le secteur des énergies renouvelables alors que la dernière convention signée entre Net Zero Worx & IRESEN porte sur la mise en place d’une coopération dans le domaine de la recherche sur la technologie Power to X pour promouvoir la durabilité.

Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha au Maroc: combien coûtera le mouton ?













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page