Maroc

Aïd Al Adha: les tenues traditionnelles ont le vent en poupe

A l’approche de l’Aid Al Adha, la fête la plus importante du calendrier islamique, les habits traditionnels ont la cote auprès des Marocains, témoignant de leur attachement indéfectible aux coutumes ancestrales et aux rituels transmis de génération en génération.

Cet engouement pour ces habits est l’une des belles incarnations de la diversité du patrimoine vestimentaire marocain, à travers un large éventail de choix en termes de modèles, de couleurs, de styles et de créations. Djellaba, caftan, gandoura, jabadour… Petits et grands, femmes et hommes les portent volontiers pour ce genre d’occasions.

Il suffit de se rendre à la place mythique « Lagza » à Rabat pour comprendre cette effervescence toute particulière. Avec leurs couleurs vives et variées et leurs lignes harmonieuses, ces habits continuent de captiver clients et visiteurs qui se ruent vers l’ancienne médina.

Approchée par la MAP à ce sujet, Soukaina, une jeune étudiante, a indiqué que Aid Al Adha se veut une opportunité idoine pour perpétuer les traditions marocaines ancestrales dont les habits constituent une pièce maîtresse.

Veillant souvent à porter une tenue traditionnelle lors des fêtes religieuses, elle a affirmé que pour cette année, elle est restée fidèle à cette coutume en optant pour une tenue avec une touche de modernité, ajoutant que l’offre demeure intéressante et répond à tous les goût et les budgets.

« Chaque année, j’achète une tenue traditionnelle marocaine. Pour cette année, j’ai choisi de porter un jabadour à l’occasion de l’Aïd, car c’est une tenue à la fois confortable et élégante », a confié dans une déclaration similaire Zouhair, un jeune ingénieur en informatique.

Et d’ajouter que cette fête religieuse revêt un caractère particulier pour les musulmans de manière générale et les Marocains en particulier car elle met en valeur les traditions et coutumes marocaines liées au sacrifice du mouton ainsi que la richesse des plats marocains, l’ambiance familiale chaleureuse et les habits traditionnels uniques et éblouissants.

De son côté, Si Driss, commerçant spécialisé dans la vente d’habits traditionnels à Souk Lagza, a souligné qu’il y a un réel engouement pour l’achat des habits traditionnels marocains à l’approche de l’Aïd al-Adha, aussi bien chez les hommes que chez les femmes.

Il a également déclaré que les créations de diverses formes et couleurs sont de plus en plus demandées, en particulier durant Aïd Al Fitr et Aïd Al-Adha, eu égard à l’importance de ces occasions pour les Marocains, ajoutant que les prix des tenues traditionnelles marocaines restent accessibles à toutes les tranches de la société, en plus de répondre à tous les goûts.

Aïd Al-Adha demeure l’une des plus grandes fêtes religieuses qui revêtent un caractère spirituel et idéologique particulier pour les musulmans en général et les Marocains en particulier. Il s’agit également d’une occasion de célébrer les traditions marocaines ancestrales ainsi que le patrimoine culturel populaire distingué du Royaume.

Ce rite reflète aussi la cohésion familiale à travers les rassemblements lors du sacrifice du mouton, la préparation de plats traditionnels au cours de cette journée et le port d’habits traditionnels qui incarnent l’identité marocaine.

S.L.

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Pluies intenses et coups de tonnerre à Marrakech (Vidéo)













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page