Maroc

Privation de nourriture aux détenus : le démenti de la prison locale d’El Jadida

Par LeSiteinfo avec MAP

La direction de la prison locale El Jadida 2 a démenti, vendredi, les allégations « infondées » d’un ex-détenu prétendant que « les prisonniers sont privés de nourriture ».

« Contrairement aux allégations colportées par ledit détenu, la prison locale a mis en oeuvre les dispositions de la note de service autorisant l’introduction des paniers-repas à titre exceptionnel à l’occasion de l’Aïd Al-Fitr », souligne la direction dans une mise au point en réponse à une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux par un ex-détenu à la prison locale El Jadida 2 alléguant que « le panier-repas d’Aid Al Fitr comprenait des quantités limitées » et que « les détenus sont privés de nourriture ».

Aussi, il a été autorisé l’introduction de plusieurs types de gâteaux, « et non pas un seul type, comme le prétend l’auteur de la vidéo », fait observer la même source. Cette mesure a également concerné d’autres denrées alimentaires, conformément aux règles en vigueur, fait savoir le communiqué, notant que l’autorisation d’introduire les paniers-repas a eu un impact positif parmi les détenus. L’établissement affirme veiller à servir aux pensionnaires des repas programmés qui sont composés de nutriments essentiels et nécessaires, soulignant qu’aucune remarque ou plainte n’a été enregistrée à ce sujet.

D’autre part, l’administration a qualifié de « fausses accusations » les allégations sur l’implication de fonctionnaires dans l’introduction de produits illicites au sein de l’établissement, notant qu' »aucun fonctionnaire de cet établissement n’a été impliqué dans l’intrusion de produits illicites”.

Au cours de sa période de détention dans cet établissement, l’auteur de la vidéo a tenté de faire pression sur l’administration afin d’obtenir des privilèges illégaux, précisant que, face au traitement rigoureux qui lui a été réservé, conformément à la loi, l’intéressé a cherché à nuire à la réputation des cadres et des fonctionnaires de l’établissement.

Dans ce contexte, l’administration du pénitencier affirme qu’elle est déterminée à appliquer la loi à l’encontre de tous les détenus sans discrimination aucune, et à veiller à faire jouir l’ensemble des détenus de leurs droits.

L’établissement se réserve le droit de recourir à la justice contre tout individu colportant des allégations gratuites en vue de nuire à son image et à la réputation de ses employés, conclut la même source.

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha au Maroc: combien coûtera le mouton ?













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page