Maroc

Le prêt-emprunt-titre, une condition pour augmenter la liquidité du marché (VIDEO)

La dynamique du marché est au cœur de l’action de la Bourse des valeurs de Casablanca. Réforme du marché, nouveaux produits financiers, introduction de papier frais…, Tarik Senhaji, directeur général de la Bourse, revient, dans le cadre de l’invité des ÉCO, sur les moyens à même de permettre de relancer le marché durablement.

« Le prêt-emprunt-titre est une condition nécessaire, mais insuffisante pour augmenter la liquidité du marché parce qu’in fine les porteurs de titres restent toujours les mêmes : les institutionnels ! Or, quand un institutionnel qui dispose d’un grand portefeuille donne à un professionnel l’opportunité d’emprunter ses titres, cela signifie qu’il lui permet de shorter sa propre position et donc il risque d’aller à l’encontre de son propre intérêt. Vous comprendrez par là qu’il y a des aspects d’ordre juridique et autres à mettre en place en vue de fluidifier le marché. En général, le prêt-emprunt-titres se nourrit du fait d’avoir un marché des dérivés parce que pour les traders, il y a un arbitrage à effectuer entre shorter à travers le cash ou shorter à travers le dérivé ».

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha au Maroc: combien coûtera le mouton ?













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page