Maroc

Casablanca abrite le Festival Marocain de la Musique andalouse

Par LeSiteinfo avec MAP

L’Association Marocaine de la Musique Andalouse (AMMA) organise, du 18 au 20 courant à Casablanca, la deuxième édition du Festival Marocain de la Musique Andalouse, sous le thème « Le Maroc, terre de brassage de différentes civilisations et cultures ».

Initiée sous l’égide du ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, cette édition accueillera au Mégarama-Casablanca, une pléiade d’artistes et d’orchestres musicaux de différents horizons, indique un communiqué de l’AMMA.

« Une audience physique de 3000 personnes, et plusieurs milliers de spectateurs en ligne, auront l’immense plaisir de se délecter de somptueuses performances artistiques qui éblouiront les convives par leurs répertoires riches et variés », soulignent les organisateurs de ce festival, qui bénéficie du soutien du partenaire officiel « Casablanca Events et Animation », de la marque territoriale « Wecasablanca » et du sponsor officiel « La Loterie Nationale » (La SGLN).

Figurent parmi les artistes conviés à ce festival, l’Orchestre Andalou de Fès, présidé par le grand maître Mohamed Briouel, le groupe Espagnol de Gema Caballero, accompagné de l’artiste danseuse Sara Calero, et l’orchestre Rawafid, emmené par le prodigieux musicologue Omar Metioui. Sera également de la partie l’orchestre Marocain de la Musique Andalouse, sous la direction du Maître Driss Berrada.


Selon le communiqué, « ces musiciens exceptionnels seront accompagnés par une pléiade d’artistes chanteurs tout aussi renommés », notamment l’incontournable Haj Mohamed Bajeddoub, dont le talent légendaire transcende les frontières, rejoindra les notes envoûtantes des ténors Ahmed Marbouh et Abderrahim Souiri.

On cite également la talentueuse artiste chanteuse Abir El Abed, ainsi que Fadwa Tadist qui fera bercer l’audience par des ksayd célébrant l’inscription du Melhoun par le Maroc à l’UNESCO, en tant que patrimoine culturel immatériel de l’Humanité.

Pour ce qui est de la soirée de clôture, elle sera animée par l’artiste virtuose et ambassadeur des Mouachahates et des Koudoud Halabiya, Badr Rami, accompagné de l’Orchestre Angham Achark, sous la direction du maestro Rami Zeitouni.

Par ailleurs, « célébrant l’inscription du Melhoun à l’UNESCO en tant que patrimoine culturel immatériel de l’Humanité, l’AMMA se félicite non seulement de cette reconnaissance mondiale, mais aussi de l’engagement à préserver et transmettre notre patrimoine immatériel. Cette consécration renforce notre responsabilité envers les générations futures, pour qui résonnera toujours l’écho de notre musique ancestral », affirme Fatima Mabchour, présidente fondatrice de l’AMMA cité dans le communiqué.

L’Association Marocaine de la Musique Andalouse est une association très active dans la promotion de la diversité et de la richesse de la musique andalouse marocaine, ses composantes et ses dérivées.

« Préserver et poursuivre le dialogue entre les civilisations, les nations et les religions à travers la culture et la musique, tel est le leitmotiv de l’Association Marocaine de la Musique Andalouse, en produisant un programme artistique représentatif de toutes les composantes de notre ADN marocain et en s’ouvrant sur les autres civilisations via des ponts culturels nous reliant à des peuples et pays amis de notre Maroc », explique l’équipe de l’AMMA.

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Tempête inédite à Dubaï : des images impressionnantes à l’aéroport ce mardi (VIDEOS)













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page