Maroc

Salé: un café à chicha provoque la colère des habitants

Abdellah Bouanou a interpellé le gouvernement suite à l’ouverture d’un café à chicha dans un quartier résidentiel à Salé.

Dans une question écrite adressée au ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit, le député PJDiste indique que les citoyens résidant au niveau de l’intersection des avenues Lalla Amina, Lalla Meriem et Al Mazraa, à Tabriquet, ont été lourdement lésés par l’ouverture de ce café. Atteinte à la pudeur, mauvaises odeurs et vacarme ont ainsi provoqué la colère de plusieurs habitants qui se sont plaints, de nombreuses fois, auprès des autorités.

D’après Bouanou, ledit café se trouve à 30 mètres du collège Mouad Ibnou Jabal et a déjà été fermé par les autorités en février 2022 avant qu’il ne rouvre en juillet dernier. Et d’ajouter que les services sécuritaires sont déjà intervenus à plusieurs reprises après avoir reçu les plaintes des habitants. Ils s’étaient rendus sur les lieux et avaient saisi du matériel utilisé en chicha.

Bouanou réclame ainsi l’ouverture d’une enquête afin de connaître les circonstances exactes de la réouverture de ce café, rendre justice aux habitants dont la qualité de vie a été impacté et protéger les élèves du collège à proximité.

H.M.

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha 2024: le prix de l’abattage à Casablanca













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page