En ContinuPolitique

L’Istiqlal entre officiellement dans l’opposition

Le parti de l’Istiqlal passe officiellement dans les rangs de l’opposition. Réuni en session ordinaire ce samedi à Rabat, le Conseil national du parti de la balance a décidé à l’unanimité de se ranger dans l’opposition.

Intervenant à l’ouverture de cette session, le secrétaire général du parti, Nizar Baraka, a affirmé que « l’opposition est la place naturelle du parti au sein du paysage politique ».

« Notre position naturelle aujourd’hui au sein du paysage politique est de se constituer en une opposition istiqlalienne nationaliste, face à l’infiltration des tendances libérales déséquilibrées dans les structures de l’économie nationale, à la dilapidation du temps et des opportunités de réforme par le gouvernement, en présence de multiples défis, à la lenteur du rythme de l’action gouvernementale pour honorer les engagements et satisfaire les revendications légitimes des citoyens et à un exécutif qui se contente de gérer les contraintes au quotidien et de faire part de ses intentions sans disposer de prospective ou de dimension stratégique », a-t-il déclaré.

Le secrétaire général a souligné qu’il s’agit d’une « opposition mobilisée pour défendre la cause nationale, renforcer le front interne et contribuer activement à la diplomatie parallèle, une opposition qui participe aux mutations et réformes majeures dans le pays ».

Par ailleurs, le Conseil national élira également son nouveau président. 5 candidats en lice pour ce poste. Il s’agit de Yasmina Baddou, de Noureddine Madian, de Rehal Mekkaoui, de Karim Ghellab et de Abdeilah El Bouzidi.

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha 2024: le prix de l’abattage à Casablanca













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page