Economie

500 premières entreprises africaines : zoom sur les grands groupes marocains

56 entreprises marocaines font partie des 500 premières en Afrique en termes de chiffre d’affaires. C’est le constat fait par Jeune Afrique dans son classement annuel pour l’année 2023. OCP fait son entrée dans le top 11 africain. Les détails. 

Belle percée des entreprises marocaines dans le classement du top 500 des plus grandes entreprises africaines publié par le groupe Jeune Afrique. Elles sont 56 à figurer sur cette liste, confirmant une tendance haussière observée ces dernières années. Plus important encore, l’OCP se hisse à la 11e place, alors qu’il était 15e dans le classement 2022. Le géant marocain des phosphates tire donc profit du contexte actuel marqué par la double crise née de la covid et de la guerre en Ukraine.

L’OCP est ainsi le porte-étendard des entreprises marocaines présentes sur la liste de Jeune Afrique, qui se base sur le chiffre d’affaires réalisé par les sociétés classées. Autre fait important à noter, la Société marocaine de distribution (SMD) fait son entrée dans le Top 100. Et ce n’est pas tout : «ce qui caractérise la présence des entreprises marocaines dans ce classement, c’est leur diversité. On y retrouve de très nombreux secteurs, contrairement à d’autres pays», observe Julien Wagner, Responsable Diversification Media, au Groupe Jeune Afrique, et qui a piloté ce classement annuel. «Le Maroc montre que c’est une économie très diversifiée avec de nombreux secteurs comme l’agro-industrie, les énergies, les mines, l’industrie automobile, les télécoms, l’eau, le BTP, ou encore le transport», poursuit-il.

Poids lourds
Hormis ces faits marquants, on notera les reculs importants enregistrés par deux autres poids lourds marocains dans ce classement : il s’agit de la deuxième entreprise sur la liste, à savoir Maroc Télécom, qui passe de la 33e à la 41e place. L’ONEE, pour sa part, régresse à la 45e place, contre la 32e en 2022. Ces deux entreprises forment le podium marocain dans ce classement, alors qu’Afriquia SMDC point à la 76e place, avec une chute abyssale, car elle était 49e sur le précédent classement. Par contre, Marjane Holding réalise une très belle performance, en se positionnant à la 98e place, alors qu’elle occupait le 129e rang un an plutôt. Même tendance pour Vivo Energy Maroc, qui pointe à la 103e place, contre 125 en 2022.

Chiffres d’affaires
Hormis le Maroc, et de façon globale, «l’édition 2023 du classement atteint le troisième niveau le plus élevé de chiffre d’affaires global depuis que Jeune Afrique fait ce classement, preuve de la résilience des entreprises face à la covid-19 et aux turbulences qui frappent le continent depuis 2015 (crash pétrolier, matières premières, etc.)», indique le Groupe dans un communiqué. Enfin, notez que l’Afrique du Sud domine le classement avec 8 entreprises présentes dans le Top 10 et près de 50% des revenus du Top 500. Mais cette tendance tend à diminuer année après année. Derrière l’Afrique du Sud, les entreprises égyptiennes, nigérianes, marocaines et algériennes se partagent entre 6,5% et 9% des revenus totaux.

Julien Wagner
Responsable Diversification Media, au Groupe Jeune Afrique

«La présence des entreprises marocaines est très diversifiée» 
Que retenir de ce classement pour les entreprises marocaines ?
Le Maroc occupe une très belle place dans ce classement. 56 de ses entreprises sont représentées, ce qui constitue une très belle percée. On sent que cette tendance se renforce au fil des années. Ce qui caractérise la présence des entreprises marocaines dans ce classement, c’est leur diversité. On y retrouve de très nombreux secteurs, contrairement à d’autres pays. Cette diversité des entreprises marocaines est très rare. Le Maroc montre que c’est une économie très diversifiée avec de nombreux secteurs comme l’agro-industrie, les énergies, les mines, l’industrie automobile, les télécoms, l’eau, le BTP, le transport, etc.
On souligne aussi la belle percée du groupe OCP…
En effet, pour la première fois, nous avons une entreprise marocaine dans le Top 11 de ce classement de 500 entreprises. L’OCP passe ainsi de la 15e à la 11e place cette année. Et probablement, le groupe pourrait intégrer le Top 10 l’année prochaine. L’autre particularité de ce classement, c’est que nous avons 10 entreprises marocaines qui font plus de 1 milliard de dollars de chiffre d’affaires. Certaines comme Cosumar et la Société marocaine des tabacs s’approchent de ce montant.
Quelles régions africaines dominent ce classement ?
Très naturellement, c’est l’Afrique australe qui domine ce classement. Cela s’explique par la présence écrasante des entreprises sud-africaines. Donc, c’est la première région représentée dans ce classement, avec 55% du montant cumulé des chiffres d’affaires des entreprises continentales répertoriées. Vient ensuite l’Afrique du nord, avec 25% du total et 28% des entreprises parmi les 500. Ce rang s’explique par la forte présence des entreprises marocaines, égyptiennes, ou encore algériennes et tunisiennes. D’ailleurs, je rappelle que Sonatrach en Algérie est la première entreprise du continent.

 

Abdellah Benahmed / Les Inspirations ÉCO

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha au Maroc: combien coûtera le mouton ?













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page