Monde

Crise au Soudan: la communauté internationale appelle au calme

Par LeSiteinfo avec MAP

Au moins trois civils ont été tués, samedi, au Soudan, suite aux affrontements entre l’armée soudanaise et les forces de soutien rapide (FSR), a indiqué le Comité central du Syndicat des médecins soudanais.

Un premier bilan annoncé par le Syndicat des médecins soudanais fait état de trois civils tués dans des affrontements ayant éclaté entre l’armée et les Forces de soutien rapide dans les villes de Khartoum et d’El-Obeid (sud).

Deux civils ont été tués à l’aéroport international de Khartoum, alors que le troisième a trouvé la mort dans la ville d’El-Obeid, a précisé la même source, notant que trois citoyens ont été blessés par balles dans l’est du Nil et dans le sud de Khartoum et que cinq autres ont été également blessés dans la ville d’El-Obeid.

Les affrontements entre l’armée soudanaise et les FSR ont suscité une forte inquiétude au niveau arabe et international, provoquant des appels au calme et à la retenue. Les appels au cessez-le-feu se sont multipliés, notamment de la Ligue arabe, de l’ONU, de l’Union africaine, des Etats-Unis, de la Russie et de l’Union européenne.

La Ligue arabe a annoncé la tenue, dimanche, d’une réunion d’urgence sur le Soudan, à la demande de l’Egypte et de l’Arabie Saoudite.

Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a appelé, samedi, à la cessation immédiate des hostilités au Soudan suite au déclenchement de combats entre l’armée soudanaise et les Forces de soutien rapide.

A cet égard, les Nations Unies et l’Union africaine (UA) ont indiqué qu’elles ont convenu de coordonner leurs efforts en vue d’une “désescalade immédiate” de la crise au Soudan.

Dans une note aux correspondants, le porte-parole de l’ONU, Stéphane Dujarric a indiqué que le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres a eu un appel téléphonique avec le président de l’UA, Moussa Faki Mahamat, axé sur la situation actuelle dans ce pays d’Afrique du Nord-est.

Aux Etats-Unis, le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken a appelé à la « cessation immédiate » des violences au Soudan et des affrontements opposant des groupes paramilitaires et l’armée régulière.

La Russie a également appelé, samedi, l’armée soudanaise et les forces de soutien rapide à faire preuve de retenue et à décréter un cessez-le-feu suite au déclenchement de combats entre les deux parties.

L’armée soudanaise, dirigée par le général Abdel Fattah al-Burhane, a annoncé avoir frappé des bases des paramilitaires qui disent avoir pris le contrôle de l’aéroport et du palais présidentiel de Khartoum.

De leur côté, les Forces de soutien rapide du général Mohamed Hamdane Daglo assurent tenir l’aéroport international et le palais présidentiel et appellent l’ensemble de la population, parmi laquelle les soldats, à se retourner contre l’armée.

S.L.

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Arrestation de Mohamed Boudrika en Allemagne : ce que l’on sait













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page