Maroc

Nouvelles technologies : Ghita Mezzour souligne l’importance de la formation des ressources humaines

Par LeSiteinfo avec MAP

La ministre déléguée chargée de la Transition numérique et de la Réforme de l’administration, Ghita Mezzour, a souligné, lundi à Marrakech, l’importance de la formation des ressources humaines dans le domaine des Nouvelles technologies notamment l’intelligence artificielle.

Intervenant lors de l’Africa Cybersafe Symposium, un événement d’envergure dont les travaux se poursuivront jusqu’au 28 courant à Marrakech, la ministre a rappelé dans ce sens la signature d’un partenariat avec le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation visant à multiplier les filières accréditées axées sur la cybersécurité et les technologies numériques.

Mme Mezzour a, par ailleurs, noté que l’Africa Cybersafe Symposium offre une plateforme essentielle pour accroître « la résilience de notre espace numérique » et atteste de l’importance vitale des échanges et du partage d’expertises dans ce domaine stratégique de cybersécurité.

« Nous sommes convaincus que les résultats tangibles ne peuvent être atteints qu’à travers une collaboration étroite et une concertation solide, c’est dans cette optique que notre partenariat avec l’Administration Nationale de la Défense et la DGSSI, revêt une grande importance », relève Mme Mezzour.

Elle a par ailleurs passé en revue les efforts du Maroc dans le domaine de la cybersécurité et de la transition numérique, faisant savoir que le Royaume pointe désormais au 28e rang mondial dans le domaine de l’outsourcing.

Des startups marocaines développent des solutions de cybersécurité innovantes pour les besoins des Marocains mais aussi pour les besoins de l’Afrique, relève Mme Mezzour, faisant part de la détermination de son Département à aller de l’avant dans le développement et la dynamisation de l’écosystème des startups.

De son côté, le président du Conseil de cybersécurité de l’Etat des Émirats Arabes Unis (EEAU), Mohammed Al Kuwaiti, a souligné que la transition numérique contribue largement à la facilitation des différentes services et domaines notamment éducationnel, sanitaire, industriel ou encore financier.

En parallèle à ce foisonnement numérique, les attaques et les crimes numériques ont monté en puissance d’où, l’importance de l’organisation de tels événements permettant de partager les différentes idées et expériences susceptibles de renforcer la protection des personnes et des données, a-t-il expliqué, soulignant l’importance de la promotion de la souveraineté du cloud qui présente une solution prometteuse en conservant les avantages du cloud computing tout en atténuant efficacement les risques associés.

Pour leur part, les autres intervenants ont appelé à renforcer les partenariats et à favoriser le partage des expériences et des expertises en matière de la Cybersécurité, à identifier les meilleures pratiques pour améliorer la résilience contre les cybermenaces et à explorer des stratégies efficaces pour protéger les infrastructures critiques et les données sensibles.

Ce conclave qui se tient en marge de GITEX Africa 2024, réunit plus de 450 participants arabes et africains dont des décideurs publics, des dirigeants d’entreprises, des responsables gouvernementaux, des professionnels de la cybersécurité, ainsi que des chercheurs et des académiciens.

L’ouverture de ce Symposium a été rehaussée par la présence notamment, du ministre délégué auprès du Chef du gouvernement chargé de l’Administration de la Défense nationale, Abdellatif Loudiyi et de présidents et représentants de Conseils de cybersécurité de plusieurs pays arabes et africains.

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Mawazine: Oum Kalthoum en hologramme impressionne le public (VIDEO)













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page