Maroc

Trottinettes électriques à Casablanca: un danger pour la sécurité

Face aux bouchons de la ville de Casablanca, la trottinette électrique s’est avérée être un bon moyen de gagner du temps et de préserver l’environnement….

Cela dit, cette pratique qui est de plus en plus fréquente au Maroc gêne les automobilistes. Aussi, elle n’est pas du tout sécurisée. Rappelons-le, les trottinettes électriques peuvent atteindre une vitesse de 25km/h. Face à la densité de la circulation dans la métropole, cela n’est pas sans risque d’autant plus que les mesures de sécurité (casques + coudières, gilet fluorescent, lumières), ne sont pas toujours respectées.

De plus, le cadre légal pour ces trottinettes tarde à voir le jour. En effet, la trottinette électrique n’est soumise à aucun cadre légal règlementant son utilisation. Une mesure qui est nécessaire pour clarifier les droits et obligations des utilisateurs et des tiers pour assurer leur sécurité. Les trottinettes ne disposent pas de contrat d’assurance. Ce qui signifie qu’ils n’ont aucune protection en cas d’accidents.

L’enjeu est de trouver un moyen pour une meilleure intégration des trottinettes électriques dans le système de transport urbain marocain. En France, à titre d’exemple, un décret publié au Journal officiel en septembre 2023 prévoit des amendes allant de 35 à 135 euros, pour ceux qui transportent un passager sur leur trottinette électrique où qui conduisent leurs engins sur des voies interdites. Chez nous, les trottinettes électriques sont autorisées uniquement sur les pistes cyclables. Et les amendes pour les contrevenants peuvent aller jusqu’à 6.000 dirhams.


Le Maroc arrivera-t-il à réglementer cette pratique en périmètre urbain ? Il serait grand temps de passer à l’action.

 

 

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha au Maroc: combien coûtera le mouton ?













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page