Maroc

L’enseignement à l’ère numérique : défis et opportunités de l’entrepreneuriat sénior

L’entrepreneuriat sénior est reconnu comme un moteur de développement, offrant aux personnes âgées une voie vers l’indépendance économique et la contribution active à la société. Avec l’augmentation de l’espérance de vie et l’évolution des attitudes à l’égard de la retraite, de nombreux séniors considèrent l’entrepreneuriat comme un moyen de sécurité financière et d’épanouissement au cours de leurs dernières années.

Au Maroc, la population connaît un processus de vieillissement, avec une proportion croissante de personnes âgées. L’entrepreneuriat sénior agit comme un levier positif dans cette dynamique pour exploiter pleinement le potentiel du dividende démographique. Il contribue également à la lignée des initiatives marocaines pour répondre aux objectifs de développement durable économique et social.

En effet, le gouvernement a lancé plusieurs programmes pour encourager l’inclusion sociale grâce à l’entrepreneuriat, notamment Forsa pour financer les porteurs de projets prometteurs et Awrach pour la création de l’emploi grâce à des contrats ateliers.

Par ailleurs, l’entrepreneuriat sénior favorise la résilience économique du pays dans le contexte post-pandémique et la réponse aux besoins émergents. Malgré l’attention croissante portée à l’entrepreneuriat, il subsiste des lacunes importantes dans la compréhension des mécanismes par lesquels l’entrepreneuriat sénior impacte l’intégration socioéconomique.

En outre, les particularités culturelles, administratives, et économiques marocaines influencent le rapport à l’emploi et les stratégies en faveur de l’inclusion. Dans cette perspective, UIR Rabat Business School, en collaboration avec CDG Prévoyance, ont mené une étude approfondie afin de déterminer les défis et opportunités de l’entrepreneuriat sénior, et dresser une orientation stratégique en adéquation avec le contexte marocain pour favoriser l’inclusion de ces entrepreneurs.

Un contexte culturel, socioéconomique et démographique unique
L’entrepreneuriat sénior au Maroc dépend profondément des spécificités culturelles et économiques propres au pays. Tout d’abord, nous avons noté qu’il est étroitement lié aux relations interpersonnelles fondées sur la confiance et la réciprocité.

Aussi, cet entrepreneuriat est influencé par les valeurs religieuses qui occupent une place prépondérante dans la vie quotidienne et orientent parfois certaines initiatives entrepreneuriales des séniors. Le Maroc présente également des disparités socioéconomiques régionales importantes qui impactent la nature et l’ampleur des projets de ces entrepreneurs pour les aligner sur les besoins régionaux. Outre ces particularités, l’étude met en évidence des facteurs démographiques qui affectent l’entrepreneuriat sénior.

D’abord, ce domaine connaît une prépondérance masculine notoire en raison de disparités d’obligations familiales et de ressources financières. D’un côté, les femmes, qui ont assumé des fonctions de soins auprès d’enfants ou de membres âgés de la famille, rencontrent des difficultés à concilier les exigences de l’entrepreneuriat et les responsabilités familiales. D’un autre côté, elles sont souvent confrontées à des salaires inférieurs tout au long de leur carrière, ce qui entraîne une réduction de leur épargne et de leurs fonds de retraite les décourageant de poursuivre l’entrepreneuriat sénior.

Aussi, la majorité des participants possèdent un diplôme d’études supérieures ou un Master, indiquant la prédisposition de ces niveaux d’éducations élevés à l’entrepreneuriat sénior. Par ailleurs, les entrepreneurs avec un passé d’employé sont prédominants, suivis des travailleurs indépendants et femmes aux foyers. Cette disparité s’explique par les différences d’accès aux réseaux et aux capitaux.

Opportunités et défis de l’entrepreneuriat sénior pour l’inclusion socioéconomique
En termes d’opportunités, la valorisation des savoirs traditionnels et des compétences artisanales émerge comme un apport majeur. L’étude démontre que l’encouragement de la transmission de ces connaissances donne non seulement lieu à des entreprises durables mais renforce également le patrimoine culturel du pays. Aussi, cet entrepreneuriat favorise des partenariats intersectoriels entre le public, le privé et la société civile. Ces collaborations offrent un soutien financier et dispensent des formations spécialisées pour faciliter l’accès aux marchés, créant ainsi une dynamique économique dans divers secteurs.

Par ailleurs, l’entrepreneuriat sénior stimule le tissu éducatif avec l’avènement des nouvelles technologies. Il accélère la création de formations adaptées dans nos écoles et universités, notamment dans la transformation digitale et la gestion d’entreprise pour répondre aux besoins spécifiques des séniors. Enfin, plusieurs réseaux d’affaires locaux émergent dans les régions urbaines et rurales marocaines pour favoriser la collaboration entre entrepreneurs séniors et jeunes, qui renforce le développement communautaire et l’expansion de la main-d’œuvre surtout dans les milieux défavorisés. Bien que bénéfique, l’entrepreneuriat sénior présente également plusieurs défis.

En effet, les stéréotypes sociaux liés à l’âge dans le monde des affaires, notamment la perception négative du travail après la retraite, et l’infériorité d’innovation et d’agilité des séniors face aux jeunes, les dissuadent de l’engagement dans ces activités entrepreneuriales. Aussi, les critères des institutions financières tels qu’un revenu ou des garanties conséquentes ainsi que l’appréhension au statut de retraité entravent l’accès des séniors aux budgets essentiels au démarrage d’une activité entrepreneuriale.

De plus, l’évolution technologique rapide inhibe la compétitivité des personnes âgées n’ayant pas grandi ou dépourvus d’expérience avec les dernières technologies, dans les secteurs prospères de plateformes numériques et marketing digital. Les longues heures de travail, le stress et les exigences de l’entrepreneuriat peuvent exacerber les problèmes de santé existants ou conduire à l’épuisement professionnel des personnes âgées, diminuant ainsi leur engagement dans l’entrepreneuriat sénior. Nous notons également que les entrepreneurs séniors sont souvent en concurrence avec des startups plus jeunes et agiles et des entreprises établies qui les empêche de différencier leurs produits ou services sur ces marchés encombrés. Enfin, les infrastructures nécessaires pour soutenir l’entrepreneuriat tels que l’accès à Internet ou les espaces de coworking sont limitées dans certaines régions du Maroc et accentuent de ce fait la désintégration des séniors de la vie entrepreneuriale.

Une stratégie novatrice ad hoc à l’entrepreneuriat sénior
L’analyse de l’impact de l’entrepreneuriat sénior sur l’inclusion socioéconomique au Maroc révèle un potentiel significatif pour stimuler l’économie et renforcer la cohésion sociale. Toutefois, pour pleinement exploiter ce potentiel, il est essentiel de mettre en place des mesures ciblées afin de créer un écosystème entrepreneurial inclusif pour les séniors.

Sur le court terme, des fonds d’investissement ciblant les entrepreneurs séniors et des lignes de crédit avec des critères adaptés à leurs situations doivent être déployés pour financer leurs projets pertinents. Il faut aussi proposer des services d’accompagnement personnalisés portés par des spécialistes, et des programmes de mentorat où les entrepreneurs expérimentés conseillent les séniors débutants. De même, des formations spécifiques aux séniors, allant de la gestion d’entreprise et l’utilisation de l’informatique à des compétences plus avancées comme le e-commerce sont à mettre en place.

Par ailleurs, la sensibilisation aux programmes soutenant l’entrepreneuriat sénior au Maroc et la simplification des procédures administratives peuvent être favorisées par un portail en ligne regroupant toutes les informations nécessaires à ces entrepreneurs potentiels. Sur le long terme, les stratégies de développement économique et social nationales doivent être amendées pour inclure l’entrepreneuriat sénior.

Dans ce sens, des indicateurs spécifiques pour évaluer l’impact des mesures mises en œuvre et mesurer les progrès permettraient d’ajuster les politiques en fonction des retours et appréciations. Aussi, des événements de networking réguliers faciliteront les rencontres entre entrepreneurs séniors et autres acteurs de l’écosystème. Enfin, des campagnes de communication mettant en avant les succès d’entrepreneurs séniors sont essentielles pour changer les perceptions et valoriser leur contribution à l économie.

Dr. Lamiae Benhayoun, Program Manager en Business Analytics et Data Science à UIR Rabat Business School en collaboration, avec  Aziz Chablou, Directeur des Systèmes d’Information chez CDG Prévoyance

Kenza Aziouzi / Les Inspirations ÉCO

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha au Maroc: combien coûtera le mouton ?













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page