Maroc

Enseignement : les parents d’élèves appellent à rattraper le temps scolaire perdu

Par LeSiteinfo avec MAP

Les instances représentatives des associations des parents et tuteurs d’élèves ont salué, mercredi à Rabat, les résultats de l’accord conclu entre le gouvernement et les syndicats de l’enseignement et ont appelé les enseignants à rejoindre les salles de classe pour rattraper le temps scolaire perdu.

Il est grand temps d’ouvrir une nouvelle page où l’intérêt des élèves sera pris en compte pour que la reprise de la saison scolaire se déroule dans les meilleures conditions, surtout après la réponse favorable du gouvernement aux revendications des syndicats de l’enseignement, ont déclaré à la presse les représentants de ces instances à l’issue de leur réunion avec le ministre de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports, Chakib Benmoussa.

Le président de la Fédération nationale des associations des parents d’élèves au Maroc, Noureddine Akkouri, a affirmé, à cet égard, que la réunion a été « fructueuse » puisqu’elle a porté sur deux points fondamentaux, à savoir le rattrapage du temps scolaire perdu et les résultats de l’accord avec les syndicats, qu’il a qualifiés de « positifs » et « allant dans le sens de la réforme de l’école publique ».

De son côté, le premier vice-président de la Confédération nationale des associations des parents et tuteurs d’élèves au Maroc, Mokhtar Laghmich, a relevé que cette réunion a été l’occasion de passer en revue les résultats de l’accord avec les instances syndicales, précisant qu’il était également question du soutien scolaire qui sera apporté à l’ensemble des étudiants.

Pour sa part, le président de la Fédération nationale marocaine des associations des parents d’élèves, Hassan Aabou, a loué l’accord conclu entre le gouvernement et les syndicats, espérant que cet accord permettra le retour en classes afin de stopper « l’hémorragie » du temps scolaire.

Cette rencontre s’est penchée sur les moyens de rattraper le temps scolaire perdu afin que la saison actuelle se déroule dans les meilleures conditions, dans l’intérêt des élèves, a-t-il ajouté.

Le procès-verbal de l’accord, signé mardi entre la Commission ministérielle chargée du traitement des problématiques liées au statut des fonctionnaires de l’Éducation nationale et les syndicats de l’enseignement les plus représentatifs, comprend des mesures concernant la situation du corps enseignant et des nouveautés relatives aux aspects financiers ainsi que d’autres dossiers et revendications.

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Hajj 1445: la chaleur tue près de 600 pèlerins  













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page