Maroc

Campagne virulente des Marocains contre Hiba Abouk

De nombreux internautes marocains mènent une campagne contre l’actrice espagnole d’origine tunisienne, Hiba Abouk depuis que l’actrice, ait publié ce lundi un communiqué, annonçant sa séparation avec l’international marocain, Achraf Hakimi et portant son soutien à la présumée victime de viol dont celui-ci est accusé.

Les internautes ont lancé un appel demandant de se désabonner du compte officiel Instagram de l’actrice. Un appel largement entendu puisqu’en moins de 24 heures, quelque 100.000 fans et followers de Hiba Abouk se sont empressées de se désabonner.

Par ailleurs, l’ex-épouse de Hakimi a dû supprimer les stories des commentaires concernant ses récentes publications, après la réaction virulente de ses abonnés marocains qui n’ont pas hésité à l’accuser de vouloir se venger de Hakimi après la séparation du couple.

Pour rappel, c’est après un long silence radio que Hiba Abouk est sortie de son mutisme en publiant le communiqué annonçant, d’abord, sa séparation avec Hakim, et commentant pour la première fois l’affaire de viol dont est accusé le Lion de l’Atlas et joueur du PSG, ensuite.

« Aujourd’hui, j’ai senti que je devais publier ce communiqué pour exprimer mon état psychique et expliciter les informations erronées qui ont été colportées », a écrit l’actrice espagnole. Et de poursuivre : « Le père de mes enfants et moi avions décidé de mettre fin à notre relation conjugale bien longtemps avant la situation que j’ai récemment vécue. Nous avions alors décidé d’un commun accord de ne plus vivre sous le même toit et étions en train d’attendre la fin de la procédure du divorce ».

Hiba Abouk s’est également interrogée : « Qui pouvait imaginer, qu’en sus de la douleur qui survient après une séparation et le fait d’accepter difficilement l’échec d’un projet familial que j’avais nourri de mon corps et de mon âme, je devais aussi affronter cette ignominie ? ».

Ledit communiqué de l’ex-épouse de Hakimi se termine ainsi, avec des sous-entendus de vengeance tacite très clairs : « J’ai eu besoin de beaucoup de temps pour digérer le choc émotionnel, sachant que de toute ma vie, j’ai toujours été, et je le serai toujours, du côté des victimes. C’est pour cela que vu la gravité des accusations, nous ne pouvons que faire confiance à l’action de la justice ».

À noter que malgré tout cela, Hiba et Achraf continuent à prendre contact, via Instagram, sachant qu’ils sont les parents de deux petits garçonnets: Amine, né en 2020, et Naïm, né en 2022.

Larbi Alaoui

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha au Maroc: combien coûtera le mouton ?













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page