OPINION DU WEB

Charlatanisme au Maroc: des pratiques moyenâgeuses encore d’actualité

par Mehdi Demni

Rappelez-vous le buzz médiatique provoqué par l’attaque du domicile d’une prétendue sorcière dans le quartier de Ouad Eddahab à Salé.  Elle aurait cousu la bouche d’un chat après y avoir introduit la photo d’un homme. Le chat se refait une santé chez un vétérinaire, la sorcière est en détention, mais les assaillants n’ont toujours pas été arrêtés.

Après ce drame, plusieurs questions se posent au sujet de l’utilisation des animaux dans la sorcellerie.  Selon des sources du quotidien Al Akhbar, pour dompter son mari, une sorcière à recours aux chats. Elle peut leur crever les yeux ou coudre leurs bouches après y avoir introduit la photo de l’époux.  Certains disent que tant que le chat n’a pas mangé, le mari ne mangera pas, et si le chat meurt, il mourra aussi. D’autres expliquent que le mari ensorcelé ne pourra plus hausser le ton contre sa femme ni critiquer ses agissements, aussi mauvais soient-ils.

charlatanisme

Les chiens aussi sont utilisés. Qui a oublié l’histoire du chien Ray dont les yeux ont été crevés par un charlatan ?  Certaines sorcières remplissent des herbes avec des morceaux de l’appareil génital d’une chienne, puis les cousent et complètent ensuite le tout par des lectures obscures.  Cette potion rendrait le mari docile, il suivrait son épouse comme un chien et ne penserait à rien d ‘autre qu’à elle.

Et qui d’entre nous n’a pas entendu parler du fameux cerveau de la hyène ? Une denrée rare qui coûterait, selon un herboriste, plus de 10.000 dirhams le gramme. Il explique qu’en frotter un tout petit peu au-dessus des sourcils d’un homme permettrait d’en prendre complètement le contrôle, voire même d’entraîner sa mort.  Dans sa boutique, il propose une tortue momifiée pour 100 dirhams. Elle conjurerait le mauvais œil et annulerait l’action de pratiques de sorcellerie qui auraient pénétré la maison. Les pigeons servent aussi aux charlatans. En effet, ils permettraient de ramener quelqu’un d’une ville lointaine, quel qu’en soit le prix.

Lire aussi: Nouvelle polémique: la chasse aux sorcières à Salé

Lire aussi: Sorcières, cris et chuchotements

Ces pratiques ancestrales, persistent encore au quotidien.  Ce n’est pas une loi, certes utile, incriminant la torture des animaux qui permettra de les abolir, mais seule en sera capable une vraie politique d’éducation.

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha 2024: le prix de l’abattage à Casablanca













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page