Monde

Tabagisme : l’impact positif du snus sur la santé publique en Suède

La Suède est souvent saluée comme un exemple à suivre en matière de réduction des risques tabagique. Avec le taux de tabagisme les plus bas d’Europe, le pays scandinave doit son succès à une approche innovante axée sur les produits alternatifs sans combustion, principalement le snus. Cette stratégie a eu un impact significatif sur la santé publique, ouvrant la voie à une approche pragmatique de la réduction des risques liés au tabagisme.

Le snus, un produit de tabac oral sans combustion, a joué un rôle central dans cette réussite. Utilisé depuis longtemps en Suède, il est fabriqué à partir de tabac pasteurisé et se présente sous forme de sachets ou de poudre humide à placer sous la lèvre supérieure. Contrairement aux cigarettes, le snus n’implique pas de combustion, ce qui réduit considérablement les risques pour la santé.

Historiquement, la Suède n’a pas été à l’abri des problèmes de santé publique liés au tabagisme. Toutefois, le pays a réussi à réduire drastiquement le nombre de fumeurs au cours des dernières décennies. Selon les statistiques, la Suède affiche aujourd’hui le plus faible taux de tabagisme d’Europe, avec 5.8% de la population adulte qui fume quotidiennement. Ainsi le pays pourrait devenir dans le future proche la première nation sans fumée.

Le snus a été largement adopté en Suède comme alternative aux cigarettes. En fournissant aux fumeurs un moyen de satisfaire leur besoin de nicotine sans inhaler de fumée, il a permis à de nombreuses personnes d’arrêter de fumer ou de ne jamais commencer. Cette transition vers des produits sans combustion a eu un impact positif sur la santé publique, avec une réduction des maladies liées au tabagisme telles que le cancer du poumon et les maladies cardiaques.

La stratégie suédoise de réduction des risques a un impact tangible sur la santé de la population. Le pays affiche des taux de maladies liées au tabagisme nettement inférieurs à ceux des autres pays européens. De plus, la mortalité attribuable au tabagisme y est également réduite. Ces résultats démontrent que des politiques de santé publique axées sur la réduction des risques peuvent avoir un impact significatif et positif.

Le succès de la Suède en matière de réduction du tabagisme a attiré l’attention d’autres pays, en particulier dans le contexte des efforts mondiaux pour réduire la prévalence du tabagisme et les maladies associées. Bien que le snus ne soit pas encore largement accepté en dehors de la Suède, son efficacité en tant qu’outil de réduction des risques suggère que des modèles similaires pourraient être explorés ailleurs. D’autant plus que le portefeuille des alternatives sans combustion devient de plus en plus diversifié avec des produits comme le tabac chauffé et Les sachets de noctine.

Ce modèle de réduction des risques représente un exemple innovant de santé publique qui mérite d’être examiné et potentiellement reproduit dans d’autres régions du monde confrontées au défi du tabagisme.

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Pluies intenses et coups de tonnerre à Marrakech (Vidéo)













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page