Maroc

Daesh tenterait-il d’infiltrer le Hirak d’Al Hoceima?

La stratégie de l’organisation terroriste Daesh est connue depuis longtemps. Elle s’implante là où sévit le chaos et le désordre pour y ériger ses structures et mener le travail de sape en profondeur de la société. C’est ce qu’elle a fait en Irak, en Syrien en Libye, au Yémen, et dans quelques pays d’Afrique, notamment en Somalie, au Nigéria et dans le Sahel.

L’appétit de Daesh grandit et veut s’étendre à la zone du Rif profitant des événements qui s’y produisent. C’est en tout cas ce que disent des sources sécuritaires citées par Assabah. Les services compétents auraient scruté des mouvements suspects de personnes liées à l’organisation terroriste qui ont tenté de recruter des éléments dans cette région et y constituer des cellules dormantes prêtes à exécuter des ordres qui leur proviendraient du QG d’Al Baghdadi, rapporte le quotidien Assabah.

Daesh compterait ainsi infiltrer les manifestants du Rif et pour cela des moyens financiers importants ont été mobilisés. C’est ce qu’a révélé l’enquête menée par les services espagnols avec trois individus originaires d’Al Hoceima arrêtés récemment à Madrid. Le « gros poisson » surnommé le ministre des finances de Daesh, qui a été arrêté il y a quelques jours à Melillia, poursuivait la même stratégie et a même réussi à introduire illégalement au Maroc la somme de 800.000 dirhams destinés à financer les cellules dormantes.

S.L.



Hajj 2023 : la date du tirage au sort dévoilée











Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page